Catégorie Zone technique

Quand y a-t-il touche ?

Trouver les touches, c’est important ; les sauver également. Et il est vrai que certaines décisions prises par les arbitres de touche sèment parfois le trouble. Décryptons quelques situations. Publicités

[Australie-Écosse] L’en-avant a-t-il été repris par un joueur hors-jeu ?

La dernière pénalité sifflée lors du quart entre l’Écosse et l’Australie aura nourri un tollé. L’action est très complexe, et la décision discutable. Revoyons calmement les images, règle à l’appui.

[Angleterre-Fidji] Peut-on refuser un essai… après l’avoir accordé ?

Premier match de cette Coupe du Monde, première polémique arbitrale. Évidemment, le superbe essai de Matawalu n’est pas valable ; mais il avait pourtant été accordé dans un premier temps.

[AfSud-NZ] Quand le relayeur peut-il rentrer dans l’alignement ?

Lundi, les Springboks recevaient la Nouvelle-Zélande dans le cadre du Rugby Championship. Le capitaine des All Blacks a offert la victoire à son équipe en inscrivant un essai décisif en fin de match ; mais avait-il le droit de pénétrer ainsi dans l’alignement pour se saisir du ballon ? Revoyons la règle…

[Écosse-Galles] Fallait-il taper le renvoi ou siffler la fin du match ?

La rencontre entre l’Écosse ou le Pays de Galles a tenu en haleine de nombreux spectateurs. Malgré un essai inscrit en toute fin de match par le XV du Chardon, ce sont les Gallois qui se sont imposés 26 à 23. Mais fallait-il taper le renvoi ?

Comment refuser la formation du maul suite à une touche ?

La touche, ce lancement de jeu si simple et pourtant si complexe. Retour sur deux cas de jeu, dans lesquels une équipe est à l’initiative d’un maul sans être suivie par les adversaires. À partir de quand la touche prend fin, et quelles sont les options pour l’équipe qui défend ?

Comment juger un en-avant de passe ?

  La nouvelle interprétation de la règle de l’en-avant fait très souvent parler d’elle. Des consignes pas toujours très claires, que les commentateurs de Canal+ ne parviennent pas à clarifier. Alors, quelle est la vérité de l’arbitrage des passes en-avant ? — Photo Sport24