Mise en pratique notamment lors de la demi-finale du Top 14 entre le Racing-Métro et Clermont la saison passée, et tout dernièrement lors du match entre l’Angleterre et l’Italie dans le Tournoi des Six Nations, une stratégie a pour mérite de déstabiliser les organisations offensives : il s’agit de refuser le ruck et donc les lignes de […]

© Phil Walter, Getty Images

Il émaille notre hiver, il ragaillardit Février, il emplit nos week-ends pluvieux, il attise notre passion. Le Tournoi des VI Nations commence samedi, et comme chaque année il sera… arbitré. Voyons un peu.

Dimanche, durant le match entre la France et l’Écosse, un arbitrage vidéo a été demandé suite à une action d’essai du centre tricolore Rémi Lamerat. Cela a soulevé quelques discussions ; revoyons donc la règle, à froid, dans l’objectif de clarifier un peu la prise de décision.

©PIERREALEX

On pouvait s’y attendre, certes… mais ça n’enlève rien à notre déception. Le président de la Commission centrale des arbitres (CCA) a été éconduit par Bernard Laporte, qui a pris la tête de la fédération il y a dix jours.

Il y a des jours comme ça. Ces jours où rien ne marche, où rien ne va. Joubert arrête. Il y a les jours où tout le monde jubile et où vous êtes en marge. Joubert arrête. Et croyez-nous, ça fait tout drôle.

Le match d’hier entre le Racing-Métro et le Stade Français a révélé quelques zones d’ombres sur les interdictions qui s’imposent aux joueurs participant à la mêlée. Revenons donc sur deux cas de jeu arbitrés différemment par M. Cardona, l’arbitre de la rencontre.

Durant le match de barrage entre le Racing-Métro 92 et le Stade Toulousain, une action nous a interpellés. Comment réagir lorsque Brice Dulin, emporté par sa fougue, rate son tacle et démolit la cheville de l’ouvreur stadiste (lui occasionnant — on l’apprendra plus tard — une fracture) ?