Quelles sont les conditions pour jouer une touche rapidement ?

Aux bords des terrains (ou devant la télévision), un lieu commun très tenace est souvent véhiculé : « la touche est marquée, donc on ne peut pas la jouer rapidement ». Seulement, il se trouve que ce concept est totalement hors de propos. Petit éclairage sur la règle !

Très concrètement : « marquer une touche », ça ne veut strictement rien dire. La remise en jeu rapide (car c’est là son vrai nom) doit remplir plusieurs conditions pour être accordée par l’arbitre ; voyons lesquelles !

  • « Le joueur peut se placer n’importe où hors du champ de jeu entre le point où le ballon serait remis en jeu dans le cadre d’un alignement et sa propre ligne de but. » (règle 19.2.b)

Il est donc impossible d’effectuer une remise en jeu rapide depuis son en-but, et il faut faire attention de ne pas l’effectuer non plus devant la ligne de remise en jeu. Si la touche est jouée à un mauvais endroit, le ballon sera rendu à l’adversaire (nous y reviendrons plus bas). Notons que sur une sortie directe en touche sans gain de terrain (y compris sur un coup d’envoi ou de renvoi), il est possible de remonter au niveau du coup de pied pour effectuer la remise en jeu rapide.

  • « Un joueur ne doit pas effectuer une remise en jeu rapide après la formation d’un alignement. » (règle 19.2.c)

Dès lors qu’un alignement s’est constitué au niveau de la ligne de remise en jeu (c’est-à-dire au niveau où la touche doit être jouée), la remise en jeu rapide n’est plus possible. C’est justement le concept… : il est nécessaire que ce soit rapide. Pour former un alignement, il faut au minimum deux joueurs de chaque équipe, alignés entre la ligne des 5m et celle des 15m.

  • « Pour effectuer une remise en jeu rapide, le joueur doit utiliser le même ballon qui est sorti en touche. » (règle 19.2.d)

Pas besoin de s’épancher sur ce point. Si un joueur veut trouver une touche tout en évitant que l’équipe adverse la joue rapidement, il lui suffit de dégager le ballon hors de portée.

"Wallah c'est le vent qui pousse le ballon dans mes mains !"

ATTENTION QUAND MÊME AUX BALLONS MAGIQUES.

  • « Une remise en jeu rapide ne sera pas acceptée si une autre personne que le joueur effectuant cette remise en jeu a touché le ballon. » (règle 19.2.d)

Précisons. Si le ballon touche un panneau publicitaire, une pack d’eau, une barrière, un chien, … la remise en jeu rapide est toujours possible. Par ailleurs, il existe une exception à la règle : si la touche est concédée par un joueur portant le ballon, la remise en jeu rapide reste possible également. Il doit d’ailleurs le libérer et le mettre à disposition de l’équipe adverse, sinon il est passible d’une pénalité (sur les 15m, en face du point de faute).

  • « Une remise en jeu est effectuée d’une manière incorrecte quand :
    – Le ballon est lancé en direction de la ligne de but adverse, ou
    – L’endroit d’où le ballon est lancé est au-delà de la ligne de remise en jeu, ou
    – Le ballon est lancé de la ligne de but ou en arrière de celle-ci, ou
    – Le ballon touche le sol ou un joueur avant d’avoir parcouru 5 mètres, ou
    – Le joueur pénètre dans le champ de jeu au moment de la remise en jeu. » (règle 19.2.e)

Dans ces situations (et seulement dans celles-ci), on considère que la remise en jeu rapide pouvait être effectuée mais qu’elle l’a mal été… Selon la règle, l’équipe adverse récupère donc la possession du ballon ! Le capitaine aura le choix entre une mêlée sur la ligne des 15m ou un lancer en touche, en face de la tentative de remise en jeu rapide.

Un pied dans le terrain = ballon rendu à l’adversaire. Dommage.

  • « Un joueur ne doit pas empêcher que le ballon soit lancé à 5 mètres. » (règle 19.2.h)

Les défenseurs qui veulent se mettre en opposition ne doivent donc pas se placer dans le couloir des 5m. S’ils se mettent à la faute, l’arbitre accordera un coup franc sur la ligne des 15m en face du point de faute.

Les seules règles régissant la remise en jeu rapide sont celles énoncées ci-dessus ; oubliez donc les histoires de marquage de touche, et autres légendes urbaines ! Pour être complets, rappelons que la remise en jeu rapide ne remet pas en jeu les joueurs adverses en position de hors-jeu… autrement dit, ce n’est pas parce que le ballon est botté en touche que les coéquipiers du botteur placés devant lui au moment du coup de pied peuvent monter.

Vous voilà maintenant de véritables savants de la remise en jeu rapide ! N’hésitez pas à prêcher la bonne parole autour des terrains ; votre crédibilité en sortira à coup sûr renforcée…

Publicités

13 Commentaires

  1. Si j’interprete bien la regle 19-2-d, iL suffit donc qu’un partenaire du porteur du ballon poussé en touche entre en contact avec le ballon, sans ralentir l’action, pour que la touche rapide soit rendue impossible : quid d’un regroupement, où par construction plusieurs joueurs sont en contact avec le ballon, qui sort en touche? Peut-on, délibérément, toucher l’arbitre de touche avec le ballon pour éviter une remise rapide, sans risquer une sanction?

    1. Ces questions sont intéressantes, et je t’avoue que je n’ai pas de réponse claire, car ces subtilités n’ont jamais été réellement discutées (du moins à ma connaissance) !
      Effectivement, dans la première situation que tu exposes, la touche ne peut (en principe) plus être jouée rapidement. De la même façon, on a déjà vu des joueurs concéder une touche, puis tendre le ballon aux spectateurs derrière la main courante afin d’empêcher une remise en jeu rapide.
      À l’heure actuelle, je ne pense pas qu’un arbitre le pénaliserait ; mais si ce genre de filouterie se démocratise, il est probable que cela devienne sanctionnable ou que la règle évolue.
      En revanche, dans le cas du maul qui sort en touche, je pense que la remise en jeu rapide est acceptable si le ballon est disponible rapidement.

  2. MaisOuEstDoncOrnicar · · Réponse

    Les règles sont les mêmes à 7 ? Je croyais que si ça touchait un panneau publicitaire ou autre dans le cas du 7 la touche rapide était impossible…

    1. Ce sont les mêmes oui !

  3. Deux petites questions :
    – « sur une sortie directe en touche sans gain de terrain » = sans gain de terrain pour l’équipe qui a botté, c’est bien ça ?
    – « il faut au minimum deux joueurs de chaque équipe, alignés entre la ligne des 5m et celle des 15m » : donc si deux défenseurs se placent gentiment entre les 5 et les 15 mètres, ça ne rend pas la touche rapide impossible ? L’équipe qui la joue peut la faire vers son joueur 10 mètres derrière dans son camp, tant qu’il n’y a pas 2 de ses propres coéquipiers sur l’alignement ?

    1. absolument…. il faut 2X 2 joueurs….le fait de mettre 2 joueurs seulement d’une equipe ne conclue pas la possibilite de jouer vite…ou alors 🙂 comme certain venir faire un trait avec le pied sur la ligne de touche et crier  »elle est marquee »

    2. – Oui c’est exact ! On fait la distinction parce qu’il ne faut pas confondre la ligne de remise en jeu (où doit se jouer la touche) et le point de sortie du ballon.
      – Effectivement, deux défenseurs ne suffisent pas, car ils ne forment pas un alignement à eux seuls. En revanche, comme rappelé plus haut, la remise en jeu rapide doit rester… rapide. Si une équipe retarde clairement la formation d’un alignement, l’arbitre fera preuve de bon sens (du moins en principe !) et il refusera la remise en jeu rapide.

      1. MaisOuEstDoncOrnicar · · Réponse

        Au final toujours une part de subjectif dans les règles au rugby donc ^^

        1. Ah clairement oui ! C’est justement le concept de « l’esprit de la règle »… 🙂

      2. Merci pour la précision. C’est effectivement intéressant pour ne pas se faire avoir. Du coup, on est également d’accord qu’il n’y a pas de hors-jeu si, plutôt que de former un alignement, un défenseur va « marquer » un joueur en arrière afin que la touche en soit pas jouée sur lui ?

        1. Il en a le droit en effet !

        2. Tant que l’alignement n’est pas formé (2×2), les lignes de hors jeu ne sont pas « créées », les règles de jeux courant s’applique donc. Le joueur qui va protéger la touche doit par contre être en jeu. Le cas typique de faute est que le joueur qui vient « empêcher » le joueur de jouer rapidement n’ai jamais été mis en jeu après que le ballon ai été botté.

          1. Tu as raison, merci de la précision !

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s