[SF-ST] Fallait-il siffler le passage à vide sur l’essai de Palisson ?

Alors que l’arbitrage des passages à vide a été réformé la saison passée, certaines décisions font encore polémique, comme par exemple le refus de l’essai inscrit par Alexis Palisson dimanche. Voyons ce que disent les consignes.

Sur une action dangereuse des Blancs à 5 mètres de l’en-but adverse, le ballon est extrait du ruck. Le 16 Blanc arrive lancé mais ne peut se saisir du ballon et rentre en contact avec deux défenseurs. Finalement servi par un coéquipier, le 11 Blanc parvient à franchir la ligne de but. Laurent Cardona demande la vidéo et refuse finalement l’essai pour un passage à vide. Comment analyser cette action ?

leurre_marchand

Tout d’abord, il apparaît clairement que cette phase de jeu n’a rien d’une combinaison millimétrée. On ne sait pas si l’action du 16 est volontaire ou non, toujours est-il que son demi de mêlée lui envoie le ballon dessus et que ce dernier tombe finalement au sol.

Sur le plan ci-dessus, on voit que la course du 16 Blanc est rectiligne : il fonce en direction de l’intervalle entre deux défenseurs Bleus (le 8 à gauche, et le 12 à droite). Ces deux joueurs referment donc la brèche, et plaquent le leurre. Enfin, le franchissement aura lieu loin de cette percussion, puisque c’est le 11 Blanc sur la droite de l’image qui va pénétrer la défense.

passage_a_vide

On qualifie d’obstruction, toute action d’un joueur qui se déplace dans une position telle qu’il empêche un adversaire de plaquer le porteur du ballon. Ici, le 12 Bleu défend initialement sur l’extérieur, mais revient près du ruck pour défendre. Il est totalement absorbé par le leurre et ne subit aucune faute.

En ce qui concerne le 8 Bleu, les images montrent qu’il se met sur la route du 16 Blanc et engage l’épaule pour le plaquer. Que disent les consignes ? « Si le défenseur entre en contact volontairement de manière claire et évidente (plaquage) avec le leurre, le jeu continue. En cas de doute (contact simultané), bénéfice à la défense. »

Enfin, une question se pose toutefois. Les consignes stipulent que : « ne seront sanctionnées que les obstructions ayant une incidence sur le jeu ». L’action du 16 Blanc sur le 8 Bleu empêche-t-elle réellement à ce dernier de défendre en coulissant ? Difficile de l’affirmer, d’autant plus que le joueur qui ramasse le ballon s’empresse de l’écarter.

La situation est complexe ; selon nous, compte tenu du caractère non prémédité du passage à vide, mais aussi des consignes et de leur esprit (encourager l’équipe qui produit du jeu), la meilleure décision aurait sans doute été d’accorder l’essai. Toutefois, une autre interprétation de l’action peut être défendable : un doute persiste concernant l’action du leurre et l’incidence de ce passage à vide. Même 24 heures après la fin du match, il est donc difficile de se prononcer de manière certaine sur cette action.

Laurent Cardona s’est expliqué ce lundi dans Le Parisien : « On essaie de faire la différence entre : est-ce que c’est l’attaquant qui va percuter la défense, ce qui est pénalisable, ou est-ce que c’est la défense qui est prise par le leurre. Là, ça nous a semblé assez clair : c’était l’attaquant qui venait chercher et percuter les défenseurs. » Dans l’Équipe de mardi, il ajoute : « Si j’avais eu la sensation que les deux défenseurs (Parisse et Danty) s’étaient fait absorber par la combinaison toulousaine, j’aurais laissé filer et accordé l’essai. Mais je n’ai pas du tout vu ça. J’ai plutôt vu Marchand arriver à pleine vitesse et aller percuter les deux joueurs parisiens. »

Il est important de rappeler que la prise de décision est bien plus compliquée depuis la pelouse, et certains angles de caméras peuvent être trompeurs ; soulignons que Laurent Cardona a eu (une nouvelle fois !) un match très difficile à arbitrer.

Ce genre de situations se révèle être un des problèmes majeurs du rugby moderne en matière d’arbitrage. Samedi encore, la validation (logique selon nous) de l’essai de Dumoulin a soulevé quelques interrogations. La multiplication des leurres conduit à des prises de positions se basant sur des considérations extrêmement ténues, et par conséquent inévitablement discutables.

Advertisements

33 commentaires

  1. Bonjour, je suis étonné que depuis se match plus aucun article ne soit publié et encore moins sur une explication de la règle sur l’action finale de Brive Stade Toulousain.

    1. Tu ne fais pas partie des gens intéressés par nos analyses des panels sudistes ?

      1. Je ne comprends pas la question?

  2. Je comprends même pas la polémique ! Il y a évidemment passage à vide ! Mais c’est vrai que quand ça touche le Stade Toulousain, tout le monde s’enflamme.

    1. C’est un commentaire sérieux ? Tu as lu l’article ou pas ?
      Évidemment qu’il y a passage à vide, la question est : faut-il le siffler, et il n’y a aucune réponse évidente…

      1. Si on accorde cet essai, ça veut dire qu’on autorise les attaquants à foncer dans les défenseurs. Ce qui est peut-être autorisé en foot US mais certainement pas en rugby !

  3. Je voudrais rajouter 2 choses à mes propos d’hier. Ce qui donne le doute sur la partialité ou l’impartialité de l’arbitre, c’est que il est interdit d’en douter. (voir la finale de la coupe du monde 2011). C’est une corporation qui se cache derrière le « l’arbitre a toujours raison et il ne peut pas se tromper ». Les joueurs peuvent être sanctionner mais pas les arbitres… ou si peu. Pour qu’un joueur de rugby professionnel ose dire à l’arbitre m. Cardona : « tu nous a volé le match » c’est qu’il y a eu des décisions vraiment douteuses.
    La deuxième c’est la dernière pénalité qui vous semble correcte! Comment le plaqueur peut il gratter le ballon et son collègue en faire autant un genou à terre.
    Pour conclure et en remettre une couche sur l’influence des parisiens et de canal plus, je vous invite à voir le zapping du sport du 4 et du 5 janvier… Vous me direz ce que vous en pensez.
    Bonne journée à vous.

    1. Crois ce que tu veux. Le problème, c’est que douter de l’impartialité de l’arbitre dès que certaines actions sont perçues comme des erreurs grossières, c’est profondément malsain pour notre sport. Il faut comprendre que l’arbitre peut faire des erreurs, mais reste avant tout un amoureux du jeu au même titre que les joueurs.
      Sache que les arbitres sont sanctionnés lorsqu’ils font des fautes, mais tu ne t’en aperçois pas (et c’est le but).
      Ensuite, concernant Médard… depuis quand un joueur frustré par une défaite et qui hurle sur un arbitre a-t-il une once de lucidité ?
      Tous les arguments ont été avancés sur cette dernière pénalité : l’assistant-plaqueur ne relâcherait pas, le joueur est en quatre appuis, ou alors sur les genoux… tout est bon pour prouver une erreur. Pour avoir revu l’action, je te confirme que la pénalité se justifie. Le gratteur ne commet aucune faute flagrante, les soutiens offensifs sont en retard, Galan retient clairement le ballon au sol…

      1. Bon je dois reconnaître que je ne suis pas très impartial moi même étant toulousain. Je crois en fait que le doute intervient quand on pense que ce n’est pas une erreur grossière. L’erreur elle est humaine. Vous avez très surement raison la plupart du temps mais vous ne pouvez pas m’enlever cette idée que parfois l’arbitre n’est pas neutre (voir la finale de la coupe du monde 2011). Je crois aussi qu’une prestation est à considérer sur toute la partie et non pas sur une action. Nous attendons encore le premier carton jaune parisien…. mais bon, le match est fini… J’ai cherché mais c’est la première fois que je vois Médard s’en prendre à l’arbitre mais vous avez raison c’est une fois de trop..
        Bon pour Canal plus, je vous donne la réponse, il n’y a aucune image, rien!

        1. pour la finale de 2011 je pense sincèrement que Joubert a été mentalement faible et non pas malhonnête….
          Chaque arbitre est souvent approché avant chaque match de la coupe du monde par les deux camps qui viennent a l’hotel de l’arbitre avec un ordi, des tas d’image et des questions….pour influencer…certains arbitres acceptent de les voir d’autres refusent. Mais la pression est la, constante et a tous les niveaux….et je pense que Joubert n’a pas su la supporter.

  4. Objectivement, le 8 est aussi attiré par le leurre (épaule engagée pour le plaquage, donc pas l’intention manifeste de glisser sur l’extérieur)… Preuve que le leurre est efficace, il attire aussi le 12 qui visiblement n’a pas confiance en son 8, normal aussi à 5m de l’en-but. Quoiqu’il arrive le 8 n’aurai jamais pu défendre, même sans contact !
    Après, on peut toujours revenir aussi sur l’essai accordé à la fin… Lorsqu’il intérroge l’arbitre de touche, personne n’a rien vu. Il faut un ralenti qu dure X secondes pour s’apercevoir que le ballon a peut être touché l’en-but, mais à ce moment là, le joueur n’a t-il pas non plus les pieds en touche ? Car sur tous les plans, au début, ils sont sur le terrain, mais à la fin, les 2 pointent en touche ! Alors ???!!!!

    1. Concernant le dernier essai, Laurent Cardona s’est expliqué dans Le Parisien. En recoupant les images et les observations de ses assistants, il a accordé logiquement l’essai (le pied en touche est extrêmement tardif, et on voit à la vidéo un touché à terre, effectué dans l’en-but selon le juge de touche).

  5. Suivons la chronologie. Passage à vide du 16 blanc (il se baisse pour percuter sans ballon). Pénalité pour Paris mais pas essai.

  6. Je ne retiendrai qu’une seule phrase qui est la plus raisonnable:
     »Il est important de rappeler que la prise de décision est bien plus compliquée depuis la pelouse, et certains angles de caméras peuvent être trompeurs. »

    Le reste c’est du blabla d’après week-end tranquille devant son écran. Que l’on aime ou pas un arbitre ou un autre, ok ou pas ok avec lui sur ses decision, je reste solidaire avec Mr Cardonna.

    Par contre j’ai un sérieux problème avec l’attitude de Mr Charabas envers V.D. Merwe. Cela détériore sérieusement notre image de parler comme ca on joueur…pour moi c’est hallucinant et d’une prétention incroyable (ce qui ne m’étonne pas d’ailleurs..)….

  7. Les mêmes essais sont validés tous les week end sans, la plupart du temps, demander la vidéo. La volonté de m. Cardona est de chercher à invalider cet essai. En quelques secondes tout était analysé. Par contre il met plusieurs minutes pour trouver comment valider l’essai parisien. De plus, il se trompe manifestement sur la dernière pénalité accordée à Paris alors que le joueur à un genou au sol… avouez que l’on peut se demander si la pression mise par les médias et notamment Canal plus « est ce que la saison du stade français va se jouer se soir? » a pousser M. l’arbitre préférer la colère toulousaine à la foudre parisienne!

    1. Ce type de commentaire à propos l’intégrité de Laurent Cardona est totalement hors de propos.
      D’autant plus que l’essai parisien est bien valable (c’est expliqué dans l’article du Parisien) ; quant à la dernière pénalité, elle nous semble correcte.

      1. Cela n’a rien à voir avec l’intégrité de m. Cardona mais avec ses choix. Quand à l’explication dans le « parisien » si elle vous suffit tant mieux. .. mais vous ne répondez pas sur le fond. Oui je pense qu’il y avait une grosse pression sur ce match… Est il possible d’avoir des doutes, apparemment non.

        1. Tu sous-entends qu’il a fait son possible pour arbitrer en faveur du SF, ça revient à le taxer de malhonnêteté…
          Concernant l’essai, M. Cardona n’est même pas censé s’expliquer : l’arbitre est souverain dans ses décisions, il faut lui faire confiance. Et ce n’est pas l’objectif du site de le remettre en cause.

          1. Certes, mes propos n’engagent que moi et je comprends que vous ne puissiez pas vous permettre de commenter autre chose que la règle. Mais ce que je veux dire c’est que la règle est interprétée différemment selon les matchs et les arbitres. Pas de cartons jaunes après 3 fautes en mêlée, par exemple. En fait c’est le sentiment que cela laisse qui est désagréable. Bien sûr, je suis pour Toulouse, mais en premier j’aime le rugby! Je suis le premier à dire que le premier essai refusé est une juste décision. Mais pas le second. …

          2. Bonjour, je vois que la rentrée s’anime déjà avec Mr Cardona… D’accord avec vous au passage sur l’esprit de la règle (puisque c’est le nom de votre blog) plutôt que la règle strictement appliquée :-). Une question annexe cependant: Je vois que l’arbitre au départ de (et pendant) l’action signifie mêlée pour les blancs avec son bras. En ayant invalidé l’essai toulousain, peut-il revenir à cette mêlée (et cela a t-il été fait car je n’ai pas regardé le match?) étant donné que c’était a peine 10 secondes avant que V Clerc n’aplatisse? Merci.

            1. L’arbitre n’indique pas une mêlée, mais un avantage suite à un hors-jeu. Étant donné qu’il s’agissait donc d’une pénalité, et que l’action était proche de la ligne de but, M. Cardona est logiquement revenu sur son avantage après le refus de l’essai !

  8.  » Je pense que.. » « Je pense que »….
    OK c’est gentil mais le but de ce blog et de cet article à propos de la REGLE, et non pas de savoir ce qu’aurait du etre la regle justement 😉

    Premièrement: y-a-t-il OBSTRUCTION (Regle 10.1.b)
    « 10.1.(b) Course devant le porteur du ballon. Un joueur ne doit pas volontairement se déplacer ou se tenir devant un partenaire porteur du ballon dans une position telle qu’il empêche les adversaires de plaquer le porteur du ballon ou les prive de la possibilité de plaquer tout porteur du ballon potentiel lorsqu’il reçoit le ballon. »

    Le fait que le 12 bleu soit aspiré par le leurre ne constitue pas une faute AU SENS de la regle
    (sinon merci me m’indiquer ou??

    Justement, c’tes le but du Leurre d’aspirer la defense, si on empeche cela alors plus de leurre possible.

    DOnc non le debat n’est pas la, ce que devrait retenir ce billet est uniquement le regle 10.4.f: Le 16 bLanc va peter sans ballon dans 8 Bleu (meme si on peut chipoter en disais que le 8 bleu se deplace un peu devant lui).
    je trouve cela super dangereux: parfois c’est involontaire mais ici a la vitesse ou il va, je vois pas comment il aurait pu receptionner le ballon 😦
    DOnc de toute facon Jeu deloyal suivant le regle.
    Et limite Il aurait pu avoir un jeu :o)

    « (f) Jeu sur un adversaire non porteur du ballon. Sauf dans une mêlée ordonnée, une mêlée spontanée ou un maul, un joueur qui n’est pas en possession du ballon ne doit pas tenir, pousser ou faire obstruction sur un joueur non porteur du ballon. »

    1. Hmm non, on a pas la prétention de connaître LA bonne décision. On explique seulement quels sont les observables et quelle semble être la meilleure décision.
      Si tu nous lis bien tu t’apercevras qu’on est d’accord sur la défense du 12 Bleu, qui se fait aspirer.
      Concernant le reste de ton argumentaire, je maintiens que le débat n’est pas là : tu colles trop à la règle. Ici c’est un passage à vide, et les consignes sont claires.
      Marchand est hors-jeu et rentre en contact avec un adversaire… il faut se demander si c’est le 8 Bleu qui se jette sur lui, et si ce n’est pas le cas, quelle est l’incidence du passage à vide sur la défense du 8 Bleu. 😉

      1. Ici, Clairement Le 16 Blanc va « POUSSER » sans ballon dans 8 Bleu, donc penalité.
        Donc savoir si OUI ou NON il y a obstruction (et donc sortir la regle 10.1) est COMPLETEMENT INUTILE .

        De plus le 10.4.f, il n’y a rien a voir avec le Hors jeu …

        Cardonna a pris la bonne decision mais pour la mauvaise raison 😛

        1. Je persiste : ici c’est une situation précise, à savoir un passage à vide. Quand bien même il pousserait, il faut se poser la question de l’influence. On ne peut pas simplement évoquer la 10.4.f à la lettre et en déduire que l’essai doit être refusé.

          1. Les consignes données aux arbitres ne visent pas à annuler la règle mais à la préciser. Demandons-nous plutôt POURQUOI cette consigne a été donnée aux arbitres. Il a effectivement été observé que parfois les défenseurs vont volontairement se faire percuter par les attaquants pour obtenir une pénalité. Mais il n’en reste pas moins que si le leurre est toléré pour faciliter l’attaque, les attaquants n’ont toujours pas le droit de percuter les défenseurs.

  9. Je pense qu’il ne faut pas confondre les règles principales et les règles secondaires.
    Un joueur qui va péter volontairement dans la défense 3 mètres devant le ballon est coupable d’un hors-jeu grossier. N’ayant pas reçu la passe il devait au moins éviter le contact. Le reste est du détail et ouvre malheureusement le champ de la polémique.

    1. Je pense que tu exagères la situation : il ne va pas « péter volontairement dans la défense 3m devant le ballon », il voulait vraisemblablement arriver lancé dans un intervalle mais la passe était trop en retrait. Pour le reste, il faut appliquer les consignes, c’est justement ce qui permet d’uniformiser un peu les décisions.

      1. @espritdelaregle  » la passe était trop en retrait » ??? moins en retrait c’est l’en-avant! 😛

        Surtout, le timing n’est pas bon 😀
        ET je trouve que le 16 blanc arrive beaucoup trop vite pour pouvoir intercepter la passe

        1. Qu’importe, ce qui est important c’est que c’est une erreur technique et non une tactique toulousaine.

  10. C’est la course du 12 bleu qui délaisse l’aile qui oblige le 15 bleu à venir défendre sur le 15 blanc, si il ne ne le fait pas c’est le 15 qui aurait marqué.

  11. De mon point de vue, je pense que l’arbitre a pris la bonne décision : le 16 blanc emmène le 12 bleu dans sa course leurre, obligeant le 15 bleu à resserrer le rideau et donc délaisser la ligne de touche. Le 15 blanc s’empresse effectivement de passer à l’aile parce qu’il a vu le glissement de la défense vers l’intérieur du terrain, décalant ainsi l’intervalle ouvert par le leurre du 16 blanc.

    C’est malheureux à dire, mais je suis pour une fois d’accord avec M. Cardona ^_^

    1. Attirer un joueur sur soi ne constitue en aucun cas une faute. S’il y a une obstruction ici, c’est sur le 8 Bleu. 😉

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s