Zoom sur l’En-Avant

La base. La règle 12 est au rugbyman ce que le club est au golfeur ou le calcul mental au mathématicien : une base fondamentale dont il apprend à se servir dès ses débuts, et sans laquelle il ne peut progresser ni avancer (c’est le cas de le dire). 

Le rugby, sport parmi les sports, est fait de règles parfois complexes et de contradictions qui font son charme et qui permettent d’organiser la conquête honnête du ballon et du terrain ; l’en-avant et la passe en-avant en sont l’expression la plus flagrante. Voyons un peu plus près de quoi il s’agit.

1. La passe en-avant

Il y a « passe en-avant » lorsqu’un joueur lance ou passe le ballon en avant, c’est-à-dire vers la ligne de ballon mort adverse.

En effet, pour avancer et espérer pouvoir marquer un essai dans l’en-but adverse, un joueur doit passer le ballon vers ses coéquipiers se trouvant… en arrière !

S’il le fait vers l’avant, il commet une faute sanctionnable par l’arbitre, à une seule exception : si le ballon a été passé légalement (donc vers l’arrière) mais que, seulement après avoir touché le sol ou un autre joueur, celui-ci rebondit vers l’avant. On appelle cela le rebond en-avant, et il n’entraîne donc aucune sanction.

2. L’en-avant

Il y a « en-avant » lorsque :

– un joueur perd la possession du ballon, qui poursuit sa course (c’est-à-dire roule en direction de la ligne de ballon mort adverse) ;

– un joueur propulse le ballon du bras ou de la main ou le ballon touche la main ou le bras et poursuit sa course puis touche le sol ou un autre joueur avant que le joueur d’origine puisse l’attraper.

Résumons : l’en-avant est une faute qui doit être signalée par l’arbitre lorsqu’un joueur perd le ballon qui roule vers la ligne de ballon mort adverse (cela arrive souvent lorsque le joueur rattrape mal une passe qui lui est faite ou bien lorsqu’il tombe en lâchant involontairement le ballon).

Il y a également en-avant lorsqu’un joueur lance le ballon avec le bras ou la main (ou que le ballon touche son bras ou sa main) et que, le ballon poursuivant sa course, le joueur n’arrive pas à le rattraper avant qu’il ne touche le sol ou un autre joueur. Facile non ?… 😉

Encore une fois, les arbitres sont en quelque sorte des juristes ; et en droit, pas de règle sans exception : lorsqu’un (bon) joueur contre le ballon immédiatement après qu’il a été botté par un adversaire, il n’y a pas en-avant (même si le ballon poursuit sa course vers la ligne de ballon mort adverse). On appelle cela une charge ou un contre.

3. La sanction

Le rugby ne fait pas exception à la règle en la matière : qui dit faute, dit sanction. La première, pour un en-avant, est la honte suprême qui s’abat sur le fautif et sa descendance (sur 5 générations). La deuxième sanction est délivrée par ses coéquipiers au retour dans les vestiaires et/ou durant la 3eme mi-temps, mais ne comptez pas sur moi pour vous en livrer les secrets…

Plus sérieusement, tordons le cou à quelques idées reçues véhiculées par les joueurs eux-mêmes sur les sanctions de l’en-avant ou de la passe en-avant.

« Quand il y en-avant, l’arbitre siffle toujours une mêlée. »

VRAI… et FAUX !

En fait, l’arbitre accorde effectivement une mêlée au point de faute avec introduction à l’équipe non fautive lorsque cet en-avant est involontaire. Mais lorsqu’il est réalisé volontairement par le joueur, avec l’intention de tuer une action adverse, la sanction est bien plus lourde comme toute faute volontaire : coup de pied de pénalité ! Si la faute a carrément empêché l’adversaire de marquer un essai ou de le marquer dans des conditions meilleures que si la faute n’avait pas été faite (par exemple entre les poteaux), l’arbitre peut même accorder un essai de pénalité (et oui, l’arbitre est par nature grand seigneur).

« Il n’y a jamais d’en-avant/de faute dans l’en-but. »

FAUX, faux et re-faux !

Si l’en-avant n’était possible que dans le champ de jeu (c’est-à-dire hors de l’en-but), alors la règle préciserait que l’en-avant a lieu quand le ballon roule vers la ligne de but adverse. Or vous l’avez bien compris, on parle depuis tout à l’heure de la ligne de ballon mort : ainsi il peut tout à fait y avoir en avant dans l’en-but contrairement à ce que certains croient à tort.

Dans pareil cas (et pour peu, je le rappelle, qu’il soit involontaire), l’arbitre accorde une mêlée à l’équipe non fautive en face de l’endroit de la faute, à 5 mètres de la ligne de but (et autant au moins de la ligne de touche).

4. Soyez l’arbitre

Vous avez bien appris votre leçon ? C’est maintenant l’heure de l’interro (oui, l’arbitre est sadique) !

Le 9 rouge envoie le ballon vers l’arrière pour le 10 rouge. Le ballon touche la jambe du 10 rouge, mais le joueur n’arrive pas à rattraper le ballon à temps qui tombe au sol et poursuit sa course vers l’avant. Y a-t-il faute ?

Vous avez deux heures. 🙂

Publicités

4 Commentaires

  1. Demi finale 93 : SUA – Grenoble : Dieu (enfin Philippe Sella) réceptionne une passe, mal, la balle tombe « en avant » mais avant qu’elle ne touche le sol, DIeu met un grand coup de tatane, court derrière la beuchigue, la récupère et marque pour rien, l’arbitre sifflant l’en-avant… qui si je lit bien est imaginaire… non ? (amis Grenoble arrêtez de vous plaindre…en fait c’est Agen qui aurait du gagner le Brennus et on aurait moins raler à propos du CO!)

    1. Il me semble que la règle était moins souple à l’époque, et tout ballon lâché à un moment donné était en-avant… Le fameux en-avant « dans les mains ». Non?

  2. Reste les deux cas de l’en avant. Le deuxième paragraphe me semble exclut aussi car le ballon touche la jambe et non pas « la main ou le bras ». Le premier paragraphe est discutable étant donné que le joueur ne perd pas la possession de la balle. N’en ayant jamais eu le contrôle, comment peut-on prétendre qu’il l’a eue en sa possession?

  3. Ce que je me demande en fait c’est l’élément de la règle qui permet de dire qu’il y a en avant dans ce cas. La passe en avant est exclue me semble t-il.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s