[Finale CDM 2015] Ce sera Owens !

nigelowens

Comme prévu, c’est Nigel Owens qui a obtenu la désignation majeure de la compétition. Une belle récompense pour l’arbitre gallois, l’un des tout meilleurs mondiaux, qui dispute sa troisième et dernière Coupe du Monde. Photo Jan Kruger, Getty Images

Dix ans après ses débuts internationaux, voilà la consécration pour Nigel Owens, qui sera au sifflet de la rencontre la plus importante du rugby mondial entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie samedi soir. Il sera assisté pour l’occasion de Wayne Barnes et de Jérôme Garcès, auteurs de prestations épatantes durant cette Coupe du Monde.

Cette désignation était attendue depuis l’annonce des arbitres demi-finalistes. Et pourtant, Nigel Owens a-t-il été le meilleur arbitre de cette Coupe du Monde ? C’est loin d’être évident ; mais peu importe ! Cette désignation vient couronner son immense carrière, et étant donné la notoriété de l’arbitre gallois dans l’hémisphère sud, elle satisfait de nombreux observateurs. N’est-ce pas là le plus important ?

Il convient malgré tout de souligner les performances magistrales de Jérôme Garcès, qui participait à sa première et probablement dernière Coupe du Monde (il a fêté ses 42 ans samedi). En ce qui concerne Wayne Barnes, âgé de seulement 36 ans, il est devenu dimanche l’arbitre le plus capé en Coupe du Monde (15 matchs en 3 éditions !) : il sera un prétendant sérieux à la finale, au Japon, dans quatre ans. On pourra valablement arguer que la notoriété a primé sur la technicité pour la désignation de l’arbitre central de cette finale, puisque des trois qui seront sur le terrain, c’est bien Owens qui a le moins ébloui.


La petite finale pour John Lacey

La (très) grosse cote. L’un des arbitres les moins expérimentés du panel sur ce match de classement, là où d’habitude on retrouve plutôt des pointures mondiales (Barnes en 2011, Honiss en 2007, White en 2003… tous trois au sommet de leur art). Romain Poite (ou un sudiste à la rigueur) était assez logiquement favori pour arbitrer cette rencontre, et via cette absence se retrouve évincé des phases finales — ce qui est extrêmement surprenant ; mais c’est bien John Lacey qui officiera sur ce qui restera probablement comme le match de sa carrière.

L’arbitrage irlandais s’en trouve de facto très bien récompensé sur cette Coupe du Monde, malgré une énorme perte de vitesse depuis la retraite d’Alain Rolland. Les néo-zélandais Pollock et Jackson assisteront Lacey durant cette rencontre.

Esprit de la Règle souhaite à tous de bons matchs.

Publicités

14 Commentaires

  1. SUPERBE….rien a dire…il l’a fait comme on aime….quelle moment de rugby…merci Mr Owens

  2. Moi ce qui me gene c’est que tout le monde le savait depuis 4 semaines, a tous les niveaux….Owens était le mec a mettre en finale…alors ca doit être vachement dur pour les autres….je serai vraiment curieux de connaitre l’ambiance du groupe durant cette CDM…..pas le message officiel  »tout le monde il est beau » mais vraiment ce que pensent les mecs…

  3. L’attribution de la petite finale à John Lacey par contre me laisse perplexe. Pourquoi lui alors qu’à mon avis, Poite à été bien meilleurs. Poite s’est blessé et John Lacey était le seul a pas eu avoir un billet d’avion non modifiable ?

    1. Poite est sans doute sanctionné de n’avoir pas sorti Hooper contre l’Angleterre, et diplomatiquement, le désigner sur un match de l’AfSud n’est pas évident.
      Mais… Lacey, lui, est conforté dans ses choix faibles sur Ecosse – Japon et NZL – Tonga. D’accord avec toi. Je rajouterais même, autant mettre un sudiste si c’est pour la filer à un mec de second rang (Pollock ou Jackson, qui font la touche, auraient pu siffler)

      1. D’accord avec vous en tout, et quel match de Garcès en demie! Impressionnant, et au dessus d’Owens sur cette compétition y a pas photo. Et à demi mot vous dites qu’en gros si Barnes ne fait pas de bourde majeure d’ici 4 ans, il aura aussi la finale au Japon même si un arbitre lui est supérieur techniquement. Du coup une question: la part de politique dans les désignations existe, ok on a compris, c’est partout pareil. Mais selon vous quelle est l’importance de cette part? Est-ce très grand genre 80%, ou bien anecdotique?

        1. Si les désignations étaient vraiment influencées par la politique, des arbitres comme Glen Jackson ou Pascal Gaüzère auraient pu prétendre à la finale. En réalité, ça s’est joué entre les trois meilleurs de la compétition ! Et certes, Garcès était au-dessus sur cette Coupe du Monde, mais quand on compare les carrières internationales de chacun, la désignation de Owens est méritée.

  4. Encore une fois le politiquement correct l’emporte sur le sportif
    Quelle déception de votre part monsieur Jutge vous qui en tant qu ‘arbitre,vous rêviez au match parfait, au match à zéro faute
    Je pense que Garces en demi n’en était pas loin

  5. Bon, j’insiste pas sur France-Irlande et sur France-All Blacks, j’arriverai pas à te convaincre. Par contre, pour le coup de poing de O’Brien, j’ai quand même du mal à croire que c’était pas prémédité ! Comme par hasard sur Papé, l’auteur du coup du genou. Dire que la faute de Papé était prémédité… Franchement, c’est très exagéré. Qui peut sérieusement soutenir que la faute de Papé est dix fois plus grave que celle d’ O’Brien ? Rappelons que Papé aussi a bénéficié des circonstances atténuantes. S’il s’excusait pas, il prenait 15 semaines !

    1. Papé arrive genou en avant et à fond sur un joueur presque au sol qui présente son dos. Il lui casse une vertèbre volontairement.
      Tu ne vois toujours pas la différence avec un coup de poing ? À la rigueur O’Brien doit prendre deux semaines, c’est tout.

  6. Quel est l’âge maximal pour un arbitre ? Les instances ont-elles une limite fixée, ou est-ce que ça se joue « jusqu’à ce qu’ils ne passent plus les tests physiques » ?

    1. En France c’est 45 ans.
      À l’international, pas de règle écrite, mais dans la pratique ils ne vont pas au-delà de ce même âge. 😉

  7. C’est vraiment pour faire plaisir à un arbitre qui s’en va. Malgré son laxisme dans les rucks pendant France-Irlande et les 2 ou 3 essais non valables accordés aux Blacks ! On confond désignation et pot de départ. La petite finale, j’aurais pu comprendre, pour le geste. Mais la grande !

    De toute façon, comment faire confiance à l’IRB quand elle estime qu’un coup de genou (de Papé) vaut 10 semaines de suspension alors qu’un coup de poing (de l’Irlandais O’Brien) n’est sanctionné que d’une semaine ? Je veux bien qu’on me dise que je suis parano. Mais quand même…

    1. Non, ça suffit ces analyses à deux balles. Rien à lui reprocher sur France-Irlande, encore moins sur France-NZ (sérieusement…).
      Même si Barnes et Garcès ont été techniquement au-dessus sur cette Coupe du Monde, on n’enlèvera pas à Owens qu’il est un bon arbitre — et au vu des réactions, cette désignation réjouit plein de monde.

      Au fait : le coup de genou de Papé était prémédité et a fracturé une vertèbre à Heaslip, qui a été absent un mois. Le coup de poing de O’Brien c’est un geste de nervosité, et on a reconnu au joueur des circonstances atténuantes. Évitons de comparer.

      1. Bonjour, Esprit
        Qui peut croire que Heaslip avait une vertèbre fracturée ? Il était de retour sur les terrains quelques semaines (2 je crois) plus tard. Une fracture met au minimum un mois à se ressouder.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s