[LOU-ST] Y avait-il un écran de Picamoles sur l’essai refusé ?

Le Stade toulousain s’est imposé face à Lyon sur le score de 41 à 17. Le premier essai du match a cependant été refusé, après vidéo, à cause d’un écran de Louis Picamoles. Aurait-il dû être accordé ?

On joue la cinquième minute de jeu. Suite à une combinaison en sortie de mêlée, Louis Picamoles est servi par Yannick Nyanga dans les 22 mètres adverses et n’a plus qu’à courir quelques mètres avant de plonger entre les poteaux lyonnais. Pascal Gaüzère, l’arbitre du match, demande la vidéo. Finalement, l’essai sera refusé par Éric Gauzins, le TMO, pour un écran.

ecran_lol

ecran_lol_2

Louis Picamoles, de par sa position, semble gêner Stephen Brett — même s’il est vrai que le joueur lyonnais se jette vraisemblablement sur lui dans le seul but d’influer sur la décision de l’arbitre. Que dit la règle ?

10.1 OBSTRUCTION

(c)  Blocage du plaqueur. Un joueur ne doit pas volontairement se déplacer ou se tenir dans une position telle qu’il empêche un adversaire de plaquer le porteur du ballon.

Le fait que le troisième-ligne toulousain reste statique et que ce soit un défenseur qui se jette sur lui n’empêche donc pas qu’il fasse une faute. Les consignes données par la FFR préconisent aux arbitres de ne siffler les obstructions que si elles ont une influence sur l’action. Stephen Brett aurait-il pu arrêter l’action toulousaine sans Picamoles pour lui barrer la route ? C’est difficile de l’affirmer, mais il est vrai que la position du Toulousain créé une brêche dans laquelle Yannick Nyanga s’engouffre.

Ceci dit, la règle évoque également une notion d’intentionnalité. Louis Picamoles reste-t-il volontairement dans cette position dans le but de gêner la défense ? Cela ne semble pas être le cas, étant donné que le joueur vient de faire la passe et attend d’être remis en jeu par un partenaire. En l’occurrence, il s’agit davantage d’un fait de jeu que d’un écran du troisième-ligne international.

Des cas ressemblants mais différents

Il faut néanmoins effectuer la distinction entre cette action et le deuxième essai du match entre Toulon et Grenoble, où Maxime Mermoz est en position de hors-jeu et est accidentellement heurté par Bakkies Botha avant que ce dernier ne se jette dans l’en-but. La présence du centre français devant le porteur du ballon avait visiblement perturbé les défenseurs, donc une mêlée aurait logiquement pu être accordée à cinq mètres de sa ligne pour l’équipe de Grenoble (règle 11.6 (a)). Étrangement, l’essai a été validé par l’arbitre vidéo…

Les écrans et autres passages à vide sont un sujet pouvant prêter à polémique depuis le début de la saison… On peut relever ces obstructions sur des lancements de jeu pré-établis, souvent avec des leurres, dans l’unique but de gêner la défense. Sur ce cas-là, Picamoles ne semble pas dans l’optique de vouloir nuire à l’action des défenseurs ; par ailleurs, l’engagement de Brett en défense est peu convaincant. La décision d’accorder l’essai aurait sans doute été préférable.

Advertisements

7 commentaires

  1. Et le double mouvement du bras droit de Picamoles pour être sûr que le gars ne passe pas, il est involontaire?

    1. Ça me choque franchement pas…

      1. Moi non plus je ne suis pas choqué, c’est très bien fait, très fluide. Pour autant ce serait faire injure à la finesse de l’analyse technique toulousaine que de penser que tout n’a pas été calculé (donc volontaire). Et si vous voulez tout savoir, malgré cela, pour ce travail technique extrêmement précis, je l’accorde cet essai……….

  2. J’aimerai votre avis sur le dernier essai lyonnais (il me semble). Je vois finalement le même type d’obstruction de la part d’un lyionnais sur Camara. (ça ne change rien au score, hein :P)

    1. On parle du dernier passeur ? Il court en tant que soutien, donc derrière le porteur de balle. Si jamais il se déplace volontairement pour gêner l’action du défenseur, une pénalité aurait dû être accordée (cf. le cas de Benjamin Fall sur Yoann Huget il y a deux semaines), mais sinon, il est totalement dans son droit (et ça semble être le cas sur cette action). 😉

  3. Essai logiquement refusé car Picamoles gêne clairement la défense de Brett.

    1. Picamoles gêne la défense peut-être, mais involontairement. Donc pas de souci.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s