[AB-ST] Retour sur le carton rouge toulousain

Qui a dit qu’il ne se passait jamais rien sur les matchs du vendredi soir ? Ce début de saison nous offre beaucoup de points et beaucoup de cartons rouges sur ce match avancé (déjà la troisième fois en sept journées) ; nous revenons ici sur le carton rouge infligé à Corey Flynn.

Nous jouons la 22ème minute de cette rencontre. Toulouse avait déjà été réduit à 14 en infériorité numérique pendant 10 minutes après l’exclusion temporaire de Yoann Maestri (une décision pour le moins étrange), et le manque de maîtrise de Corey Flynn va coûter cher au Stade Toulousain. En effet, le talonneur, sur la formation d’un maul, rencontre des joueurs bayonnais au sol et hélas marche sur l’un d’entre eux.

Rappelons la règle sur ce genre de gestes relevant bien sûr du jeu déloyal :

10.4 JEU DANGEREUX ET INCORRECTIONS

(b) Piétinement. Un joueur ne doit pas marcher sur un adversaire ni le piétiner.

Pour prendre une décision sur cette action, il faut tout d’abord se demander si le geste de Corey Flynn est effectué volontairement — dans le but de diminuer son adversaire.

Sur les images, le talonneur toulousain a la tête bien calée dans le maul. Lors d’une avancée, son pied se pose sur la cheville d’un joueur bayonnais au sol. Dans un second temps, le talonneur toulousain se met sur la pointe, et n’appuie donc plus sur la cheville du bayonnais. Partant de ce postulat, la sanction est extrêmement sévère puisque l’intentionnalité du geste est difficile à affirmer.

Toutefois, le grand pas effectué par Corey Flynn et l’appui qu’il semble prendre sur son adversaire ont pu mener à faire penser aux officiels qu’il s’agissait là d’un acte de brutalité : or, les consignes en cas de stamping sur une articulation renvoient le corps arbitral à une exclusion définitive.

En conclusion, la décision prise par Éric Gauzins ne peut prêter à contestation (si l’on considère bien entendu que le geste est volontaire), et en ce sens, toute décision plus légère aurait été insuffisante compte tenu de l’acte de brutalité de Corey Flynn. Comme l’a déclaré très justement Sébastien Minéry à la fin du match : « Sur les gestes durs, il faut être dur. Ce sont des joueurs professionnels. Quand ça mérite le rouge, il faut le mettre. »

En attendant, le club haut-garonnais est privé de son talonneur néo-zélandais jusqu’à son passage devant la Commission de Discipline. Celui-ci encourt de 2 à 52 semaines de suspension, le degré médian étant à 5 semaines. Ce match sera vraisemblablement dur à avaler pour les supporters toulousains…


Un drôle de cartonnage qui a fait polémique

En fin de match, M. Minéry s’est expliqué au micro de Canal+ : « Pour moi, c’est très clair. Le premier appel vidéo a été demandé. On voit bien le geste du coude du n°4 toulousain, Maestri. C’est carton jaune, clair et évident. Pour le deuxième, l’arbitre vidéo m’appelle et me dit qu’un joueur marche volontairement sur une articulation d’un joueur au sol. Pour lui, c’est clair et évident aussi. »

Il est intéressant de constater que le premier appel à la vidéo a été préconisé par Nicolas Datas, l’assistant de Sébastien Minéry, et que celui-ci a considéré le plaquage de Senekal comme étant négligeable, dans les propos qu’il a adressés à son arbitre de champ lors de son signalement. De toute évidence, le Bayonnais vient pourtant plaquer son adversaire à retardement, après le coup de sifflet de l’arbitre, et à l’épaule. Cette erreur de jugement aura été cruciale puisque M. Minéry s’est donc concentré uniquement sur l’action du deuxième-ligne toulousain qui venait venger son demi de mêlée — et qui méritait donc un carton jaune également.

Sur le carton rouge, encore une fois, Sébastien Minéry n’endosse pas réellement la responsabilité de la décision puisque c’est son TMO qui l’appelle (ce qu’il a le droit de faire, cela était inclus dans la règlementation du nouveau protocole), et préconise le carton rouge. L’arbitre de champ n’a donc vraiment été aidé par ses assistants sur ces actions litigieuses. Il y a des jours avec… et des jours sans.

Advertisements

20 commentaires

  1. Je viens de voir le match…
    Techniquement/arbitrage: S. Minery est envahi de com’ dans l’oreillette…a un moment il dit meme ‘encore???’ avant un appel a video. Pour moi ici ce n’est pas lui qui m’interresse mais plutot ses assistants ainsi que le TMO.
    A part le non jugement du cas Senekal qui devait etre sanctionne ne serait-ce que pour ‘contre-balancer’ la decision du carton jaune, le reste a mon humble avis me semble assez correct.
    Sur le rouge, je trouve que le TMO prend sa decision trop rapidement. Mais Certains arbitres comme W.Barns sont absolument impitoyables dans ces actions = rouge sans aucune hesitation et il l’a fait plusieurs fois.
    Moi, de derriere mon ecran et bien installe dans mon fauteuil ca me parait un peu severe mais la regle = la regle…et je suis derriere ma TV…
    Mais comme commentaire generale, en tant qu’arbitre, je crois que le assistants ont ete un peu ‘inexperimentes’ ici et ont pourri le match du centre.
    Pour l’harmonisation des sanction sur ces gestes, je crois sincerement a une harmonisation comme on l’a fait pour les plaquages cathedrales. Mais apres il faut du courage comme en a eu Mr Minery ou Mr Rolland en coupe du monde (Fr- Galles)

  2. Bonjour,
    Petite question (complètement innocente de ma part, n’y voyez pas une opinion tranchée, c’est juste de la curiosité) :
    Sur la faute de Flynn, je sais que soit la faute est intentionnelle et c’est rouge, soit il n’y a pas faute. Mais est-il possible que l’arbitre ne donne qu’un jaune en disant que la vidéo ne permet pas d’affirmer l’intentionnalité de la faute et que dans le doute on ne sort pas le rouge tellement lourd de consequences?

    1. Je me suis posé cette question aussi… Sur le plan de la règle, c’est une ignomie. Et même en gestion de match, c’est assez limite. On demande aux arbitres de prendre des décisions claires, et pas approximatives. Ici, mettre une simple pénalité ou un jaune aurait amené les supporters à penser qu’il y a effectivement brutalité, et que Flynn aurait donc dû être expulsé définitivement. Bref… C’est complexe. 😕

  3. Chacun pourra interpréter différemment l’action. Et donc conclure différemment: simple pénalité, jaune, rouge. Par contre, il faudra quand même qu’on m’explque toutes les autres décisions sur les actions dangereuses. On ne cesse de nous répéter qu’on veut proteger l’intégrité des joueurs, qu’il faut être dur avec les gestes dangereux,… Quoi de plus dangereux entre une charge à l’épaule sur joueur sans ballon après coup de sifflet sur le haut du corps, une bousculade bras en avant dans le bas du visage, charge à retardement sur joueur relâché, plaquage « haut » et plat du pied sur cheville pendant moins d’une seconde? Sans hésiter, je pense qu’on peut dire que c’est la charge de Senekal (d’ailleurs Tialata pour bien moins le WE précédent a pris un jaune) ou celle de Rokocoko. D’ailleurs, bizaremment, Doussain et Palisson sont restés sonnés/au sol un petit moment (long moment pour Palisson), tandis que celui qui se fait écraser la cheville non.

    Je rappelle aussi que le seul joueur sorti sur blessure, c’est Tolofua, à la suite d’une mélée où le pilier bayonnais pousse en travers (volontairement) sans être le moins du monde sanctionné, et avec même pénalité contre toulouse, nouvelle mélée puis essai de pénalité.

    Pour finir, je dirais qu’il serait temps d’harmoniser ENFIN les arbtirages sur les gestes durs. Si l’arbitre ne voit pas le geste, ni aucun de ses assesseurs, ça arrive, mais dans ce cas, il faut faire une citation après match. Par contre, quand un arbitre voit un geste dur, qu’il y a appel à la vidéo, pas normal de voir le même geste sanctionné différemment. D’ailleurs, samedi soir, ya eu le même geste que Maestri lors du match Oyo-ASM, geste qui n’a même pas été sanctionné d’une pénalité. Geste que l’on voit sur un très grand nombre de matchs sans que ce soit pénalisé. D’où l’impression de Novès que le ST n’est pas arbitré comme les autres. Et force est de constater que depuis le match d’Oyonnax, c’est le cas. A même geste, les toulousains ont pris à chaque fois bien plus que n’importe quel autre club que j’ai pu voir.

  4. Le problème n est pas tellement le geste qui mérite un carton quand il est volontaire . Sur cela on est tous d accord , mais la différence d interprétation . Flynn déclare que c est involontaire et l arbitre juge que non … Mais quand senekal dit qu il n a pas entendu le sifflet et plaque a l épaule , ou que rokocoko dit que c est dans l élan on considère que c est légitime ( d ailleurs volontaire ou pas plaquage a retardement a l épaule c est carton , et sur pallisson percussion sur joueur sans ballon c est pénalité au minimum ( et encore si on considère que les 2 sont jugés involontaire ) .
    On peut pas juger qu une équipe fait tout volontairement et l autre non en se disant que l arbitrage a été bon .
    Sinon on se couche dans les rucks en esperant se faire marcher dessus et mettre un rouge ou on vise en sautant le joueurs adverse en esperant lui tomber dessus en se disant qu on risque rien

    1. Le plaquage de Senekal valait en effectivement un carton jaune. Concernant l’action de Rokocoko, je considère en revanche que c’est un fait de jeu ; ça ne méritait, à mon sens, qu’une simple pénalité.
      Mais je te rejoins sur les différences d’interprétation de l’intentionnalité des gestes. Difficile d’établir que Flynn fait faute volontairement alors que Rokocoko non.

      1. Il faut aussi préciser que Doussain n’a pas le ballon au moment de l’attentat de Sénékal.
        Placage à retardement + Placage à l’épaule + Placage d’un joueur sans ballon, on se demande encore comment il n’a pas pu être sorti.
        Sinon, que pensez-vous du deuxième essai bayonnais ? Pour moi il y a un passage à vide du 9 bayonnais qui ne saisit pas le ballon et fonce dans le 10 toulousain.

        1. Pour le deuxième essai bayonnais : il n’y a pas de passage à vide pour moi, puisque le 10 de Toulouse se jette tout autant sur le 9 bayonnais que l’inverse. En revanche, si le demi de mêlée fait exprès de feinter une sortie au ras, c’est sanctionnable d’un coup de pied franc. Mais on ne saura jamais si tel est le cas, puisque le ballon semble rester coincé…

          1. Vu la facilité avec laquelle le numéro 2 bayonnais arrive à se saisir du ballon, je pense que le 9 a voulu faire une feinte.
            Concernant la pénalité contre Fickou pour placage haut, je la trouve complètement absurde et significative du manque de discernement des arbitres actuels. Qu’en pensez-vous ?

            1. Le plaquage est au-dessus de la ligne des épaules, donc ça constitue une faute. Certes O’Connor est petit, mais ça reste un geste dangereux. La pénalité est logique. (Après, si l’arbitre n’avait rien sifflé, cela n’aurait pas été scandaleux non plus.)

  5. apparemment Corey Flynn c’est:
    -> 4 cartons jaunes en 14 saisons pro en NZ
    -> 1 rouge et 1 jaune en 4 match en T14


    en voila un qui a du mal à s’habituer à l’arbitrage local^^

    sinon, je commence à penser que la vidéo et surtout le ralenti peut fausser l’interprétation que l’on se fait d’une scène
    en regardant 10/15 fois un geste au ralenti on peut se mettre à trouver une intention partout, alors qu il parait difficile à vitesse réelle (et le rugby actuel va quand même très vite) de penser que le gars a le temps/la lucidité/la capacité de faire volontairement tel ou tel geste.

    dans ce cas ça me fait plus penser à:
    j’ai la tête dans le maul, je pousse comme un gros bœuf, merde je suis en train de trébucher-y a un con au sol en train d’essayer d’écrouler, tant pis faut avancer et si je lui marche dessus et beh tant pis pour lui

    plutôt qu’à: je suis dans le maul, je garde bien les idées claires, mon regard surveille le sol, ah ya un gars au sol, chaussette blanche-bleue, la cheville est là, je change d’appui et la lui bousille, ce qui est important c’est pas d’avancer c’est de les massacrer

    1. Tout à fait d’accord avec ton commentaire, notamment sur le ralenti!

    2. Tout à faire d’accord sur ton avis sur le ralenti !

    3. Le ralenti doit permettre de mieux décomposer l’action. Et, même en tant que supporter Toulousain, ce que je remarque c’est que Flynn :
      – positionne son pied d’appui « étrangement » juste avant de « viser » ;
      – lève +beaucoup+ la jambe qui va écraser la cheville ;
      – semble bien insister sur la cheville du Bayonnais, alors que quand tu sens que tu es sur un truc instable, tu fais en sorte de vite reprendre ton équilibre en changeant de position.

  6. Mr Minéry et le TMO ont fait leur job pour moi tous les cartons(et leur couleur) sont mérités…sempiternelle « rouspétance » des coaches relayée par le pseudo-spécialistes de C+ font que le jeu de rugby devient un peu tristounet!

    1. Perso pour le rouge ok, mais au niveau du jaune de Maestri y’a incohérence. Certes ça peut être mérité, mais dans ce cas tu met un jaune au Bayonnais (Senekal de mémoire ?) ou alors tu fait juste petit rappel à l’ordre, messieurs ça se passe bien jusque là, on se calme.

      1. Idéalement, effectivement, c’était « 1 jaune partout (celui qui cause l’accrochage, et celui qui réagit), balle au centre ». Dommage, comme le dit Esprit de la Règle, que l’arbitre ne se soit concentré que sur l’acte de Maestri.

  7. Pas grand chose à dire… Il mérite son rouge, tant pis ! Ça fait basculer la rencontre car ça arrive tôt et c’est ça qui est chiant. Certains auraient peut-être mis jaune, d’autres auraient également mis rouge, c’est la vie !

    Va falloir qu’il fasse gaffe quand même Flynn, il en est à son 2e carton en… 3 matchs ? 4 ? Je sais plus.

    Petite question concernant la règle de la suspension automatique après 3 jaunes. Vu qu’il sera suspendu pour son rouge, on en reste juste à un compte de un jaune ? Les rouges ne viennent pas s’ajouter au compte ?

    Dans la continuité de ça. Dans un match, un joueur prend deux jaunes (donc un rouge finalement), a se compte comment dans les « trois cartons » ? Un, deux ou zéro ?

    1. Les rouges ne s’ajoutent pas au compte non. Et si dans un match, un joueur prend deux jaunes (donc un rouge), ils ne sont pas comptabilisés non plus. 😉

  8. Bonjour,chacun peut interpréter l’image au ralenti,pour ma part Corey dans un premier temps met le pied sur la jambe du joueur au sol pour lui montrer qu’il ne fait pas d’effort pour s’éloigner de la balle puis dans le 2 temps il s’appuie sur sa pointe de pied et non pas sur la jambe du joueur au sol.chez les anglo-saxons cette action est « normale ».il me semble que l’arbitre video aurait pu préciser a l’arbitre central ces nuances.le carton rouge a complètement fausse ce match! Dommage

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s