Nouvelle saison, nouvelles règles

berdos_nouvelles_regles_top14

Comme chaque année, de nouvelles consignes et spécificités font leur apparition pour la rentrée du Top 14. Du cumul des cartons au compte à rebours sur l’écran géant, il y a du nouveau ! Petit tour d’horizon. — Photo Icon Sport

Ce lundi matin a eu lieu la traditionnelle conférence du Top 14, où les changements de règlementation ont été abordés. Aucune véritable modification du règlement sportif à proprement parler, mais quand même du mouvement… Nous vous exposons ici cinq remaniements majeurs !

1. Le cumul des cartons jaunes

Un troisième carton jaune pour le même joueur, reçu au cours de la phase régulière d’une même saison du championnat de France de 1ère ou de 2ème division, entraînera automatiquement un match de suspension (tout comme deux jaunes dans le même match ou un rouge pour indiscipline, ce qui était déjà le cas lors des saisons précédentes).

Toutefois, si un joueur écope de deux cartons jaunes dans un même match, ceux-ci ne sont pas comptabilisés. De la même façon, si un joueur est exclu temporairement puis sanctionné à la suite d’une citation sur un geste ou un comportement, le carton jaune reçu ne compte pas non plus. Cette mesure aurait entraîné treize suspensions en Top 14 la saison dernière. Voilà de quoi inquiéter un peu les tricheurs récurrents et autre teigneux…

2. Un nouveau bonus défensif

Désormais, le point de bonus défensif sera plus dur à obtenir, puisqu’échouer à un essai transformé d’écart ne rapportera plus rien. Désormais, il faudra perdre par cinq points d’écart ou moins. Un changement motivé par le trop grand nombre de bonus défensifs enregistrés la saison passée. Voilà qui devrait encourager le jeu et l’attaque.

3. Un temps de jeu limité pour les internationaux français

Les 30 joueurs du Groupe XV de France, nommés le 28 mai dernier, ne pourront pas disputer plus de trente matchs par saison (comprenant les phases préliminaires du Top 14 et des compétitions européennes, les matchs amicaux en club, les matchs avec les Barbarians français et bien entendu les matchs de l’équipe de France). Un match sera comptabilisé au bout de vingt minutes jouées (les exclusions temporaires et sorties sur saignement ne seront pas comptées). Pour neutraliser l’impact des durées effectives de chaque mi-temps, le temps de jeu compris après la sirène ne sera pas compté non plus.

Une fois les trente matchs joués, les joueurs ne seront plus qualifiés pour jouer d’autres matchs (excepté en phases finales). La mesure semble risquée, et risque de faire couler beaucoup d’encre en fin de saison…

4. L’application stricte du temps de préparation du buteur

Il ne s’agit absolument pas d’une nouvelle règle. Les buteurs ont toujours eu un délai à respecter pour taper le coup de pied, seulement, en pratique, il n’était que peu respecté. La LNR souhaite donc qu’un compte à rebours soit affiché dans le stade afin de permettre à l’arbitre mais aussi au buteur de gérer le temps. Sur une pénalité, le buteur dispose d’une minute à partir du moment où le joueur indique à l’arbitre son intention de botter (souvent matérialisé par l’arrivée du tee sur le terrain). Sur une transformation, il disposera d’une minute trente une fois l’essai accordé. En cas de dépassement du temps imparti, une mêlée sera accordée aux adversaires sur pénalité, ou le coup de pied sera invalidé sur transformation.

Le site du Rugbynistère a publié en fin de saison dernière un article analysant les temps de préparation des différents buteurs en fonction du temps pris par chacun d’eux pour taper leur première pénalité. Si Jean-Marc Doussain n’a pas trop de souci à se faire (34 secondes pour une pénalité), Rory Kockott va lui devoir accélérer la cadence (1 minute 14). Selon l’article, quatre botteurs sur quatorze ont dépassé le temps prévu.

5. De nouvelles consignes pour les arbitres

Lors d’un congrès il y a peu, Didier Mené prévoyait de donner plus de pouvoir à l’arbitre central, notamment en demandant aux arbitres de touche (dont le panel a été resserré) de limiter leurs interventions. Le patron de la CCA continue dans ce sens et désire également plus de sévérité envers les contestations, qui pourraient donc être sanctionnées d’une pénalité et même parfois d’un carton jaune cette saison. Certains vont devoir se tenir à carreau.

On se souvient que les changements effectués la saison dernière avaient été peu appréciés ou même pas compris du tout. À l’heure actuelle, la règle de l’en-avant de passe est encore floue pour grand nombre de gens. Espérons que les évolutions de cette année soient plus efficaces et plus simples à intégrer…

Publicités

3 Commentaires

  1. Je trouve le durcissement sur les cartons jaunes, l’application strict de la règle sur les coup de pied ainsi que le durcissement sur les contestations bien, ça permettra pour la première et la dernière de calmer certains esprits et ré-hausser le respect envers l’arbitre.
    Pour la seconde, je trouve ça bien qu’on respecte les règles existante.

    Par contre, le coup du panel des 30, c’est une abération.
    Ainsi que le bonus défensif, comme si ça ne suffisais pas qu’on soit le seul championnat à avoir un bonus offensif différend, maintenant on a aussi le défensif…

    1. Tout pareil

  2. Fabien Gozdek · · Réponse

    les dirigeants du top 14 font tout différemment que les autres nations, et après tout le monde se plein que ce n’est pas pareil.

    le bonus offensif et défensif en sont un exemple parmi d’autre.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s