[USC-ASR] Fallait-il « déjuger » M. Hourquet ?

hourquet_carcassonne_larochelle

La rencontre de Pro D2 du 22 février dernier ayant opposé Carcassonne et La Rochelle s’était soldée sur une victoire de dernière minute des visiteurs après un méli-mélo de chronomètre. La LNR a rendu les quatre points de la victoire au club de l’Aude. — Photo DDM, Roger Garcia

Pour les lecteurs n’ayant pas suivi l’histoire de la sirène du stade Albert-Domec, bref rappel des faits. Des vrais faits. En effet, les médias reconnus n’ont visiblement pas retranscrit une histoire fiable.

À la fin du match de la 21ème journée entre Carcassonne et La Rochelle, les Audois mènent 33 à 32. L’ouvreur rochelais Fabien Fortassin tente donc le drop à la dernière minute pour repasser devant au score. Le ballon passe à côté des perches, et un défenseur le récupère et commence à courir dans l’en-but. Lorsqu’il sort en ballon mort, la sirène n’a toujours pas retenti. M. Hourquet accorde donc un renvoi aux vingt-deux, dans la stupeur générale.

Le sirène sonne juste avant que le renvoi ne soit effectué. Au point de chute du ballon, le talonneur carcassonnais tape le ballon en touche, avec la main. Faute grossière et évidente. M. Hourquet sanctionne donc le joueur d’une pénalité, à cinq mètres de la ligne de touche (précisons qu’elle aurait dû être sur la ligne des quinze mètres selon la règle). Cela n’empêche pas Fortassin de réussir la pénalité et d’offrir la victoire à La Rochelle.

Le problème… c’est que selon les dires, la sirène a sonné en retard, suite à un problème technique. En effet, d’après le délégué sportif du match, la 80ème minute de jeu avait été atteinte lorsque le défenseur carcassonnais est sorti en ballon mort — bien que cette version reste toutefois remise en cause par l’encadrement de La Rochelle.

Selon l’article 421-5 de Règlements Généraux de la FFR, lors de compétitions professionnelles telles que la Pro D2, c’est bien le délégué sportif chronométreur qui s’occupe du chronométrage pour l’arbitre du match. De la même façon, c’est lui qui est responsable de la sirène. Par ailleurs, le délégué en question de ce match, M. Soules, avait souligné trois semaines auparavant la faible puissance sonore de la sirène du stade.

À présent, il convient de vérifier ce qui est prévu en cas de panne de sirène, toujours selon les Règlements Généraux :

Panne de sirène

Une sirène de secours (corne de brume manuelle) devra être mise à la disposition du délégué sportif- chronométreur par le club organisateur avant le début de la rencontre. Le son de cette sirène ne doit être en aucun cas confondu avec celui des cornes de brume que l’on peut retrouver dans l’enceinte des stades et actionnées par les supporteurs (agrément LNR).

Le son que l’on a pu entendre avant que le joueur ne sorte du terrain sur la vidéo de France 3 est celui d’une corne de brume (ce n’est pas la sirène du stade, on peut vous l’affirmer), et pourrait donc être celle de ce fameux délégué sportif (nous soulignons cependant que nous n’en avons aucune certitude). La sirène du stade a finalement retenti, avec du retard, juste avant le renvoi aux vingt-deux mètres.

Le club carcassonnais, se sentant lésé, a porté réclamation auprès de la Commission de Discipline et des Règlements. Après une longue délibération, cette dernière a décidé d’ôter trois points au classement pour le club rochelais et de les rendre à Carcassonne. Au nom de quoi ? Voici le communiqué publié par la Ligue.

À la suite de la réclamation […], la Commission de discipline et des règlements […] a décidé que :

La réclamation déposée par l’U.S. Carcassonnaise est fondée et que le score du match doit être ramené au niveau auquel il se trouvait à la 80ème minute de la rencontre à savoir 33-32 en faveur de l’U.S. Carcassonnaise. En effet :

– La partie était terminée dès lors que le ballon était devenu mort après la 80ème minute de la rencontre en application de la règle n°5 des Règles du jeu de la FFR. L’arbitre aurait donc dû arrêter la rencontre et ne pas organiser de remise en jeu.

–  La règle relative à la durée des matches est une donnée intangible du déroulement des rencontres sur laquelle l’arbitre ne dispose d’aucune marge d’appréciation. La Commission a donc par conséquent considéré qu’il y avait lieu de modifier le résultat final du match en ne comptabilisant pas les points marqués par l’Atlantique Stade Rochelais après le moment où le match aurait dû être définitivement arrêté par l’arbitre.

Il est nécessaire de clarifier quelques points pour contrer les opposants à cette décision, qui prétendent que cette décision fera jurisprudence et ouvre la porte à tout et n’importe quoi.

La LNR le précise d’ailleurs dans son communiqué : si le match est rendu sur tapis vert au club carcassonnais, c’est parce que la durée des matchs ne dépend pas de l’appréciation de l’arbitre : elle est objective (à l’inverse de la quasi totalité de ce que peut siffler un arbitre sur un terrain de rugby). De ce fait, l’erreur étant incontestable, et changeant de manière indubitable l’issue du match, il était nécessaire de rétablir l’équité sportive en rendant la victoire à l’USC.

Une décision pareille ne risque pas de faire jurisprudence — hormis sur les cas comme celui-ci —, pour la bonne et simple raison que les erreurs qui créent souvent la polémique sont le fruit d’une interprétation de la règle, ne pouvait de fait être considérée comme fausse. De plus, le caractère de « fin du match » confirme que sans l’erreur, le score était définitivement et mathématiquement acquis pour l’équipe de Carcassonne. (À l’inverse d’une erreur en plein match, où les équipes ont le temps de réagir et où il est impossible de prouver qu’une défaite en résulte directement.)

Non, cette décision ne déjuge pas Flavien Hourquet : la responsabilité de cet embrouillamini incombe logiquement au stade carcassonnais qui n’était pas en mesure de faire retentir sa sirène à temps — ou à la rigueur au délégué sportif chronométreur, même s’il ne pouvait pas deviner que la sirène ne fonctionnerait pas. Quoi qu’il en soit, l’officiel présent sur le terrain ne pouvait pas, en tout état de cause, savoir si le match était oui ou non terminé.

Le club de La Rochelle, classé second de Pro D2, a annoncé par le biais d’un communiqué qu’il allait faire appel de cette décision devant la FFR, ce qui pourrait conduire à un pourvoi devant le Comité national olympique et sportif français. Carcassonne, de son côté, combat âprement pour le maintien en 2ème division. Espérons toutefois que cette affaire ne se termine pas devant le Conseil d’État…

[Mise à Jour – 27/04/14] Après la décision de la LNR de rendre la victoire à Carcassonne et l’appel du club de La Rochelle, la FFR a pris la décision de faire rejouer le match. Une décision qui finalement ne satisfait personne… Le club audois compterait faire appel de cette décision auprès du CNOSF. Attendons…

[Mise à Jour – 01/05/14] Le club audois confirme la saisie du CNOSF par le biais du communiqué suivant : « L’US Carcassonne se devait de réagir après la décision incompréhensible de la Commission d’appel de la FFR de nous obliger à rejouer le match contre La Rochelle. C’est pourquoi nous poursuivons la procédure devant le CNOSF. Notre club est en conséquence convoqué le mardi 6 mai à 14h00 au siège du CNOSF. De ce fait, la décision de la Commission d’appel de la FFR est suspendue. »

[Mise à Jour – 06/05/14, 21h] L’avis consultatif du CNOSF serait de donner les quatre points de la victoire à Carcassonne, et cela validerait donc la première décision de la LNR. La FFR devrait confirmer ou pas cette décision dans la soirée. On apprend également que la sirène du stade Albert-Domec va être réparée très prochainement. Il était temps ! [22h] La FFR refuse d’accorder la victoire à Carcassonne. Le match aura bien lieu mercredi soir, à 19h, et c’est Mathieu Raynal qui sera au sifflet… C’est normalement le dernier rebondissement de cette affaire très mal gérée par les instances du rugby français.

[Mise à Jour – 07/05/14, 21h] La Rochelle s’impose finalement au terme de ce second match, et avec le bonus offensif. L’ASR récupère donc quatre points de plus que ce qui aurait dû logiquement lui revenir. Dur pour Carcassonne, mais aussi pour Agen et Pau, puisque ces derniers subissent les effets au classement de ce subreptice rochelais.

Advertisements

7 commentaires

  1. Les faits relatés sont inexacts. Lorsque le joueur a réceptionner le ballon après que Fortassin est tenté et loupé son drop, il est sorti des limites du terrain après que la sirène est retentie. La vidéo le prouve. L’arbitre dit qu’il ne l’a pas entendue au contraire de tous les joueurs La Rochelle y compris. Le délégué a alors actionné une seconde fois la sirène.

    1. Non… Justement. Ce que tu crois être la sirène est une corne de brume.
      La sirène a été actionnée après (on ne le voit pas sur la vidéo de France 3), et le son est radicalement différent.

      1. Désolé de te contredire mais je t’invite a aller sur le forum des hérétiques ou tu pourras entendre et donc vérifier qu’il ne s’agit pas du tout d’une corne de brume mais de la sirène. Le son est suffisamment audible pour ne pas être contestable.
        Amitiés sportives.

        1. Non. Le son que l’on entend n’est pas celui de la sirène de Albert-Domec. Je te l’affirme après avoir avoir eu accès à une vidéo plus complète, sur laquelle on entend même pas la corne de brume mais bien le son de la sirène avant le renvoi.

  2. La « gestion du temps » est de la responsabilité de l’equipe qui recois? Dans les textes il n’est pas dit que le temps doit être « gerer » par l’arbitre central ou que l’arbitre doit déleguer sa a un des ses asseseurs?

    1. Ta question est très intéressante, je viens donc de me renseigner et de mettre à jour l’article. 😉

  3. Au pire, on compte la victoire pour les deux 🙂

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s