Boudjellal : cette fois c’est sévère…

boudjellal_amende

Le président du RC Toulon a été condamné au civil, par le tribunal de Rodez, à payer 3 000 € d’amende à l’Union nationale des Arbitres de Rugby pour sa déclaration désormais célèbre dénonçant une « sodomie arbitrale ». — Photo Rue89

Pour le coup, la sanction est très dure. En ce 8 janvier 2012, Mourad Boudjellal n’avait que très peu apprécié l’arbitrage de Christophe Berdos lors du match opposant son équipe à l’ASM Clermont-Auvergne.

J’ai connu ma première sodomie arbitrale contre Clermont en demi-finale en 2009. Je viens de connaître ma deuxième ce soir. Je n’aime pas ça. Clermont a une très belle équipe, il n’avait pas besoin de ça. […] On pourra revoir les images non pas sur YouTube mais sur YouPorn.

Certes les propos de Mourad Boudjellal étaient déplacés, mais le président du club varois a déjà écopé d’une sanction, sur le plan sportif, pour « atteinte à l’image du rugby, à l’éthique et à la déontologie sportive ». Il est évident que cette suspension était méritée. Un président de club professionnel doit faire preuve d’un peu plus de retenue.

Cependant, était-il vraiment nécessaire d’engager une procédure au civil ? Non, bien évidemment. Jamais Mourad Boudjellal n’a insulté Christophe Berdos, que ce soit l’homme ou l’arbitre. (À l’inverse des récents propos de Bernard Laporte sur Laurent Cardona.) Sa réflexion sur l’arbitrage était excessive, mais ne pouvons-nous pas comprendre la frustration, à chaud, de ce président qui a vu son ailier écoper injustement d’un carton jaune ? Qu’en est-il de la liberté d’expression ?

L’arbitre n’est pas un Père Fouettard. Il doit également faire un effort de son côté pour comprendre l’agacement des joueurs, entraîneurs ou présidents de club. Cette procédure judiciaire relève plus de la mégalomanie que du bon sens.

Toujours est-il que Mourad Boudjellal a déclaré ne pas faire appel de cette sentence, en lançant au passage une pique à l’UNAR : « Je n’ai pas besoin d’engager des procédures pour exister. J’ai un travail et j’ai autre chose à faire. » Ce dernier s’est fendu d’une nouvelle déclaration, celle-ci en revanche très stupide, sur le niveau de l’arbitrage français…

Je suggère à l’UNAR de bien utiliser ces 3 000 € d’amende et de les changer en livres Sterling afin de se payer un stage en Angleterre, car on a encore vu le week-end dernier qu’il y avait une sacrée différence de niveau avec l’arbitrage français.

Cette remarque relève de l’aveuglement quand on connaît le niveau de l’arbitrage français, bien plus représenté au le panel mondial que celui des pays anglo-saxons. Quel dommage que notre sport soit réduit à un combat de coqs tel que celui-ci…

Advertisements

7 commentaires

  1. Si la justice a décidé que c’était une insulte, c’est que c’en est une. Concernant la sanction, je suis donc d’accord. Elle n’est pas trop dure.

    Par contre, je n’ai aucun avis sur le fait d’avoir lancer une procédure. Si ça avait été Berdos qui l’avait lancée, j’aurais dit ok, pas de problème, je n’ai pas à me poser de question, l’homme s’est senti insulté publiquement, il va porter plainte, c’est son droit, il gagne sont procès, tant mieux. La ou je suis plus circonspect c’est que dans ce cas précis, c’est UNAR, une association, qui a porté plainte. Est-ce que le juge a considéré que c’est las personne morale qui s’était fait insulter ? Est-ce que l’UNAR s’est senti insultée ? Est-ce qu’une association a le droit de porter plainte au nom de quelqu’un ? J’ai plein de question qui me viennent à l’esprit et je n’ai malheureusement pas de réponses.

    Par contre, pour beaucoup de point, je rejoins PierreTou49, ce qui se passe sur un terrain de rugby ne doit pas rester sur le terrain si c’est hors la loi. Je respecte le jeu (heureusement), mais ça doit rester un jeu. Si une bagarre éclate dans un bar et que des gens sont blessé, il y aura des plaintes de déposer et c’est normal. Ca doit être la même chose sur un terrain de rugby.

  2. de toute façon, pour 3 000€, autant ne pas le sanctionner, c’est surtout ça, car ça va rien lui faire.

  3. Permettez moi de vous dire que je ne suis pas du tout d accord. Les arbitres comme tout officiel bénéficient d un statut juridique particulier en cas d insulte d agression ou toute action a leur encontre, ce qui fait que la justice sera plus ferme dand ces cas là. Et ces propos à caractère sexuel touchent directement Berdos (je ne vous fais pas un dessin…) et sont TOTALEMENT inacceptables dans la bouche d un président de club. Donc si il était important et , au contraire ça devrait être une satisfaction, qu une procédure judiciaire ait été engagé contre lui, et bien qu elle arrive un peu tard (c est la justice française. ..) c est un signe fort envoyé à tous les détracteurs des arbitres: on ne peut pas se permettre de tout dire, et la liberté d expression ne peut pas être invoquée ici quand il s agit d insultes publiques.
    Sa décision de ne pas faire appel est sage mais ses propos sont comme d habitude dénués de tout fondement et de toute réflexion

    1. Je suis une pipe en droit. Je ne saurai pas te dire si il s’agit bien d’une insulte ou pas selon la Loi.
      Mais dans l’esprit… C’est une réaction à chaud. Il ne vise pas Berdos, c’est l’arbitrage du match qui est remis en question. Quant à la notion de « caractère sexuel »… Sans déconner quoi.

      1. ouais, c’est vrai que la sanction est disproportionnée, je ne pense pas qu’il y ai d’insulte, en revanche, cette sanction serait correcte pour Laporte.
        Une sanction sportive est, pour moi, suffisante

        1. On est d’accord, Marco !

      2. Les gars je ne prétends pas être un cador du droit croyez-moi ! 😉

        Mais selon moi justement une chose faite dans le cadre du rugby ne doit pas enfreindre les lois françaises qui restent quand même au-dessus des règlements sportifs. Si vous voulez pour moi c’est un peu comme des plaintes déposées après une bagarre ou un acte de jeu déloyal ayant engendré des blessures (+ ITT ou autres…). Le gars sera sanctionné sportivement mais aussi pénalement.
        Dans cet esprit là je trouve normal la condamnation de Boudjellal.
        Pour les propos en eux-mêmes, je les trouve quand même déplacées et la métaphore est plutôt crue = Berdos m’a bien enc***, et il est passé derrière Garcès. Moi je les comprends comme ça, et donc ils me paraissent scandaleux et sanctionnables comme il se doit.
        Après je respecte vos avis hein no problem.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s