Laporte, où est le respect ?

ratini

Bernard Laporte s’est amusé à descendre en flammes Laurent Cardona lors de son passage sur RMC. Avec des propos très virulents, il a reproché à l’arbitre sa prestation de la semaine dernière lors du match entre Toulon et Grenoble. Bravo, ça c’est rugby. — Photo la Dépêche du Midi

Bernard Laporte s’est de nouveau illustré à travers une diatribe nauséabonde concernant Laurent Cardona. Voici ce que le manager du RCT a déclaré hier soir (jeudi) sur RMC, à propos du match de samedi entre Toulon et Grenoble.

Ce cher Laurent Cardona, cette ‘pipasse’, on va en parler. […] La raison de ma colère, ça n’a jamais été mes joueurs. Sur la dernière action, on fait une erreur stratégique. Quand on a un avantage, on arrête le jeu et on n’invente pas ce qu’on ne sait pas inventer. Mais ce n’est pas parce que nous avons commis une faute que l’arbitre doit en faire pendant 80 minutes. Ce que j’ai dit à cet arbitre, c’est que je ne peux plus cautionner qu’il nous arbitre. Il nous vole à chaque fois. […] Je veux bien comparer mon palmarès et le sien, ce qu’il a fait dans sa vie et la mienne. Ce qui m’agace le plus sur le terrain, c’est qu’il est nul, c’est un incompétent complet et tout le monde le dit. J’ai envie que le rugby avance dans le bon sens. Je n’ai pas envie qu’il avantage Toulon, j’ai envie qu’il soit bon. Il nous a volés l’année dernière à Clermont et j’estime qu’il nous vole encore. Je regrette qu’il soit toujours nul. Ces gens-là ne se rendent pas compte. Derrière tout ça, il y a des salariés et un président qui a fait de Toulon ce qu’il est aujourd’hui. […] Je ne peux plus supporter ces amateurs.

Malgré l’expertise qui transpire de ce discours, nous nous sommes permis d’abréger le texte et de ne garder que les passages les plus éclairés… Bernard Laporte s’est permis de fustiger Laurent Cardona, à l’antenne, cinq jours après un match dont il n’a apparemment pas digéré la défaite.

Très simplement, le mot est posé. Vol. Est-il besoin d’utiliser des termes issus du Code Pénal pour qualifier l’impact de l’arbitrage de Toulon – Grenoble ? Ces termes peuvent se révéler tolérables dans le cadre d’une discussion de comptoir très arrosée après un match particulièrement engagé et des décisions douteuses, mais absolument pas — sobre — en direct à la radio à une heure de grande écoute, quand on est entraîneur d’une grande équipe, lorsque le match est terminé depuis cinq jours. Ils sont révélateurs d’un comportement déplacé, surtout lorsqu’on a pu occuper des fonctions d’État. Si un coup de sang à chaud peut se comprendre, afficher une telle dose de mépris est nauséabond.

Soyons clairs. On ne traite pas un arbitre de pipasse. (D’ailleurs, une pipasse, c’est quoi ? La passe de Wilkinson était-elle une pipasse ? S’il faut se mettre à dire des méchancetés…) Qu’un arbitre soit bon ou pas, qu’il ait ou non réalisé un bon match, on lui doit le respect ; sans quoi la boîte de Pandore finira bien par s’ouvrir à force de se voir tant secouée. Il n’est pas question de parler de Toulon en particulier, ni de Bernard Laporte ou Laurent Cardona, nous parlons de rugby, du malaise qui s’installe progressivement entre les différents acteurs de ce sport, même sans aborder des notions de valeurs qu’on voudrait surannées. Nous parlons de comportement, de considération pour le travail des autres.

Monsieur Laporte, merci d’aider le rugby à avancer en insultant les arbitres lorsque leur prestation ne vous a pas été suffisamment favorable pour espérer gagner un match. Monsieur Laporte, merci de montrer l’exemple à de milliers de jeunes joueurs en leur inculquant l’idée selon laquelle, quand on perd, il est toujours bon de se défouler sur l’arbitre. Monsieur Laporte, merci pour vos commentaires éclairés sur l’arbitrage ; nous serions honorés de votre présence aux réunions de secteurs afin d’aborder des thématiques qui vous semblent si chères.

D’autant plus que Didier Mené a explicitement déclaré, dans la foulée, que Laurent Cardona, auteur d’un match de qualité, avait eu raison de mettre fin à l’avantage ; un six contre deux étant un avantage tactique indéniable débouchant très souvent sur des situations plus que favorables. Laurent Cardona aurait certainement dû deviner qu’un ouvreur emblématique allait voir sa passe interceptée.

L’arbitre n’est jamais à l’abri de coups de théâtre comme celui-ci, et nul doute qu’ici Laurent Cardona a du se poser des questions en voyant l’interception : il a néanmoins fait le choix de la cohérence avec la fin d’avantage annoncée quelques secondes avant et assumé ses responsabilités. Quel dommage que tout le monde n’agisse pas ainsi.

Une suspension pourrait survenir. Espérons toutefois que Bernard Laporte œuvrera pour que son équipe se distingue plus sur le terrain que lui dans le vestiaire arbitres…

Advertisements

13 commentaires

  1. Juste pour information, une « pipasse » c’est l’équivalent dans le sud d’un « fifre » ou d’un « sous-fifre » ou encore de « troufion ». Ainsi, vous ne pouvez pas écrire que « la passe de Wilkinson était une pipasse », non, vous pouvez dire que Jonny sur ce coup a été une pipasse, mais dans le cas de ce joueur, cette métaphore semble impossible…. Que le terme soit péjoratif sans doute, que l’arbitre puisse le prendre pour une réelle insulte, c’est possible aussi, ce mot d’argot est en effet rabaissant, même s’il reste de l’argot…. Néanmoins, il est tout de même arrivé à un moment particulier, celui où deux match du RCT ont été arbitrés de façon tout à fait étonnante. Le match Racing métro/ RCT du 29 décembre et celui de Toulon Grenoble. Et je ne parle pas comme vous le faites souvent de la pertinence d’une seule décision arbitrale – dans le cas du match de Grenoble de la fin de l’avantage par exemple, mais de l’ensemble des décisions prises durant tout le match. Prenez le temps de décortiquer ces deux match et vous comprendrez assez vite, je pense, l’énervement qui peut envahir l’entraîneur mais par de-là de tous ceux qui ont été témoins de ce qui peut apparaître comme une pantalonnade, ou une comédie de rugby…. et qui ont été choqués – et le terme est exactement celui-ci – par l’arbitraire des décisions. Au-delà du « problème » Laporte, je pense que les arbitres pourraient il me semble parfois prendre le temps de comprendre ce qui a pu choquer l’opinion publique. Dura lex sed lex, mais encore faut-il qu’elle soit appliquée de façon correcte !.
    Bien à vous

    1. « La passe de Wilkinson était une pipasse… » Oui, c’est un jeu de mot. Sonorité « passe », toussa…
      Nous n’avons peut-être pas vu RM-RCT mais pour RCT-FCG, je peux te dire que Cardona a fait un excellent match (et cela a été confirmé). Donc non, Laporte n’a strictement aucune raison d’insulter des arbitres.

      1. Un excellent match ???? Et cela a été confirmé ??? mais par qui ? et comment ? Franchement !!!. Je ne souhaite pas faire plus de polémique à ce sujet. Je me permettrais juste de répéter qu’un visionnage – à froid – de ce match, et surtout de la part de « ceux ??? » qui ont confirmé que l’arbitrage avait été excellent, permettrait sans doute de réconcilier le public du rugby avec les arbitres… De la majorité des sports le rugby est sans doute celui dont l’arbitrage est le plus difficile et l’un des plus sujets donc à contestations, mais les dites contestations sont parfois sur certains match tout à fait légitimes, tant l’importance de l’arbitraire et du non respect – de l’esprit- des règles justement est évident. Quand un chat est blanc, il est blanc, il n’est pas noir, même si certains veulent nous le faire croire… Et la terre est ronde, et l’univers infini même si l’on a brûlé Giordano Bruno pour faire croire le contraire. Bref. Donc si l’arbitrage est excellent faites en la preuve en décortiquant – juste par exemple – la première demi-heure….

        1. Confirmé par les autorités compétentes, à savoir la CCA et surtout le superviseur de Laurent Cardona. Pas la peine qu’on repasse dessus. 😉

  2. Qu’est-ce qu’une « pipasse »? On pourrait aisément repérer quelques obsessions homophobes dans la rhétorique des dirigeants de Toulon depuis une célèbre insulte à l’adresse de M. Berdos. Ces personnes ont-elles conscience que, du fait de ce genre d’attitude, ils cautionnent auprès de jeunes gens l’intempérance verbale, l’irrespect de la règle et des personnes. Et c’est un enseignant (pas d’EPS!) qui vous parle. Ces personnes détruisent l’énorme capital de respect et de sympathie dont le rugby bénéficie. D’ailleurs M. Cardona n’aurait pas dû répondre en se mettant à ce niveau.. M. Poite est resté discret après le délire des Sud-Africains à son sujet. Et je suis heureux que le match entre les roses et les poireaux lui soit confié.

  3. […] Bernard Laporte s'est amusé à descendre en flammes Laurent Cardona lors de son passage sur RMC. Avec des propos très virulents, il a reproché à l'arbitre sa prestation de la semaine dernière lors d…  […]

  4. C’est clair que Laporte mérite d’être sanctionné la dessus ! Comme vous le dites si bien, la valeur principale du rugby est le respect, or, pour Laporte, ce n’est pas le cas !

    Sinon, encore un article très bien écrit ! C’est un plaisir de vous lire.

  5. on parle bien de Bernad Laporte???? le ministre extremement professionel qui a incroyablement fait avancer la cause sportive dans sa fonction ministerielle??? ou celui qui na pas gagne grand chose avec l’EDF??

    1. Laporte n’a jamais était ministre il était secrétaire d’état

      1. Ce que l’on appelle aujourd’hui « Ministre délégué »

  6. Très bel article, tout dans la retenue.
    Le seul reproche serait que vous preniez la peine (et le temps) de vous intéresser à son cas.

    Je suis étonné de la réaction de Didier Mené qui annonce qu’il ne prendra pas de sanctions à son encontre ! Est-ce que la commission de discipline de la Ligue peut en prendre ?

    1. Il dit ça, dans un souci d’apaisement je pense. Ceci dit, il faut que Bernard Laporte prenne une suspension.

      1. S’il ne prend rien ce sera la porte ouverte à tout. Il faut qu’il soit sanctionné, et lourdement. Comme vous le dites, on peut être énervé et avoir des mots durs contre un arbitre juste après un match, dans l’émotion du moment. La tension et la frustration peuvent exister.
        Mais de tels qualificatifs, à froid, c’est à mon sens indigne. Que fait ce monsieur dans le rugby ?

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s