[RCT-FCG] L’avantage était-il terminé ?

toulon_grenoble_passe_ratini_avantage

La règle de l’avantage reste une des plus compliquées à gérer pour un arbitre. Ici, Laurent Cardona a été surpris par une interception de Ratini. La colère des toulonnais est-elle justifiée ? — Photo AFP

On joue la toute fin de match. Le talonneur du RCT effectue un lancer sur la ligne médiane (pas forcément droit), qui conduit à un avantage pour une faute grenobloise. Après quelques temps de jeu, Tillous-Borde écarte sur Wilkinson. Laurent Cardona indique alors la fin de l’avantage. Sur la sautée de l’ouvreur anglais, Ratini intercepte le ballon et file entre les poteaux offrir la victoire à son équipe.

Cardona met clairement fin à l’avantage avant l’interception, rien à dire là-dessus. Mais a-t-il raison de le faire ? Quand l’arbitre doit-il arrêter l’avantage ? La règle est complètement ouverte à interprétation. C’est une des plus difficiles à gérer lorsque l’on arbitre.

8.1 L’AVANTAGE DANS LA PRATIQUE

(a) L’arbitre est seul juge pour décider si une équipe a obtenu un avantage ou non. Il a toute latitude de prendre les décisions qu’il veut.
(b) L’avantage peut être soit territorial, soit tactique.
(c) L’avantage territorial implique un gain de terrain.
(d) L’avantage tactique implique la liberté pour l’équipe non fautive de jouer le ballon comme elle l’entend.

Ici, l’avantage n’est pas territorial, puisque les locaux n’avancent que de six ou sept mètres. En revanche, l’avantage tactique est concevable (on ne peut pas affirmer qu’il existe, mais on peut comprendre l’interprétation de l’arbitre). Le RCT bénéficie bien de la liberté de jouer le ballon comme il l’entend, comme en témoignent les sorties de balle, assez rapides, et par dessus tout le cinq contre deux en bout de ligne.

8.2 CAS DANS LEQUEL L’AVANTAGE NE SE CONCRÉTISE PAS

L’avantage doit être clair et réel. Une simple opportunité de gain d’avantage ne suffit pas. Si l’équipe non fautive ne concrétise pas un avantage, l’arbitre sifflera et fera reprendre le jeu à l’endroit de la faute.

Le deuxième paragraphe de la règle vient nuancer, mais toujours sans apporter de critère objectif. Une circulaire officielle de la FFR apporte cependant la précision suivante…

L’arbitre devra revenir à la faute initiale si l’équipe non fautive n’a pas bénéficié d’un avantage tactique évident ou n’a pas scoré.

Et c’est principalement cette phrase qui sème la confusion. Précisons toutefois que lorsque l’arbitre signale la fin de l’avantage, les Toulonnais bénéficient d’un cinq contre deux en bout de ligne. Il semble logique de considérer ce cas de figure comme un avantage tactique évident. La décision de Laurent Cardona reste compréhensible.

Bien entendu, l’avantage suite à un en-avant doit être plus court qu’un avantage dû à une pénalité. Ici, nous parlons bien d’une pénalité, puisqu’il s’agit d’une faute commise dans le maul. Elle aurait certes pu conduire à une pénaltouche bien placée, cependant, l’alignement toulonnais a rencontré des difficultés tout au long du match… Bref, encore une fois, il est préférable de faire confiance à l’arbitre (qui a, au passage, réalisé un match d’une grande qualité).

La frustration des toulonnais est malgré tout plus que compréhensible. Et les arbitres qui nous lisent pourront en témoigner : qui ne s’est jamais fait avoir en arrêtant un avantage un peu trop tôt ? Nous n’avions pas la capacité de savoir ce qui va se passer, mais sur le moment, il semblait logique d’arrêter l’avantage. C’est ce qui est arrivé à Laurent Cardona. Il est difficile de parler d’erreur dans ces circonstances.

L’arbitrage reste une science inexacte, dirigée par des humains. Peut-être que dans quelques semaines, le même cas de jeu profitera aux Toulonnais… ?

[Mise à Jour – 06/01/14] Selon Var-Matin, Laurent Cardona se serait excusé auprès du staff toulonnais. De son côté, le Midi Olympique annonce dans son édition du lundi que l’arbitre provençal est le deuxième le plus sévère du Top 14. Selon les statistiques d’Opta, que le journal spécialisé nous fournit chaque semaine, il n’est que le quatrième, avec une moyenne très raisonnable de 25 pénalités par match.

[Mise à Jour – 08/01/14] Suite à la fausse règle de l’avantage avancée par Thomas Lombard lors de Jour de Rugby, la Commission Centrale de l’Arbitrage a publié en ce jour un communiqué pour rappeler la règle de l’avantage, selon elle cible de diverses interprétations erronées. Un message visant au passage à donner raison à l’arbitre provençal…

[Mise à Jour – 09/01/14] Suite à la scandaleuses et ridicule sortie du manager du RCT quant à la prestation de Laurent Cardona, Didier Mené a déclaré : « Laurent Cardona était un peu frustré parce qu’il pensait, à juste titre, avoir fait un bon match. Il était aussi conscient que sa décision sur l’avantage pouvait être sujette à débat mais qu’il était dans son bon droit puisqu’il a considéré que le cinq contre deux était un avantage tactique évident, contrairement à ce qu’ont pu dire d’autres médias. L’avantage peut être tactique, comme c’était le cas. » Il s’est même permis de rappeler l’essai de Armitage en finale de HCup. Jeu, set et match, Cardona.

Advertisements

21 commentaires

  1. Je n’ai certes pas vu les images. Mais quand la fin d’un avantage sur une pénalité se concrétise par un essai pour l’équipe adverse, c’est qu’il y a un problème. On a déjà vu certains arbitres se raviser après avoir annoncé trop hâtivement que l’avantage était terminé. Même si ce n’était certes pas strictement une obligation, Laurent Cardona aurait donc sans doute dû revenir à la faute !

    1. J’hallucine…
      Alors l’arbitre dit avantage terminé, puis voit que l’équipe se fait intercepter et que l’adversaire va à l’essai donc il se dit « merde j’ai terminé l’avantage trop tôt » et il y revient comme si de rien n’était ???
      Ben non les arbitres doivent avoir des c** et assumer leurs décisions et c’est ce qu’a très bien fait Cardona. Il décide que l’avantage est terminé, ce qui se passe après ON S’EN FOU !!
      Et si des arbitres comme tu le dis l’ont déja fait (moi je n’ai jamais mais alors jamais vu ça !) ils ont commis une énorme erreur et crois-moi ils ont du se faire taper sur les doigts…
      Enfin je ne vois pas le rapport et le problème entre un avantage sur pénalité et un essai marqué sur l’action suivante pour l’adversaire !?
      Du coup revois les images avant de sortir ça merci 😉

      1. C’est pourtant simple ! Il ne s’agit pas ici de la lettre mais de l’esprit (encore que l’arbitre aurait pu, comme le montre l’article, s’appuyer sur la règle 8.2 pour siffler pénalité). Un avantage est censé PROFITER à l’équipe qui subit la faute. Si tu as un lien vers l’image, je veux bien regarder l’action. Mais si une équipe se prend un essai alors qu’elle aurait dû bénéficier d’une pénalité, cet avantage ne profite pas. Je suis d’accord qu’en règle générale un arbitre doit tendre à la cohérence, mais s’il avait sifflé pénalité, il n’y aurait jamais eu polémique, ça aurait peut-être ralé 2 secondes mais c’est tout. Ce n’est pas une « grave erreur » de se raviser, mieux vaut un arbitre qui se ravise plutôt qu’un arbitre qui s’entête !

        1. Tiens pour le lien : http://www.youtube.com/watch?v=xGe3Env-Osc 😉

          Si tu veux t’appuyer sur une règle, je te renvoie à la 8.1 (d) qui explique l’avantage tactique: liberté pour l’équipe non fautive de jouer le ballon comme elle l’entend. C’est le cas ici ! Il y a un 5 contre 2 et Wilkinson décide d’ouvrir, Cardona termine donc logiquement son avantage. Le seul reproche que l’on pourrait lui faire est de l’avoir terminé 1 seconde trop tôt car effectivement sinon il y serait revenu. Mais c’est le jeu ! Et non il n’avait pas à y revenir en voyant l’interception ! Ca aurait été un scandale (et à raison cette fois !). Je ne pense pas qu’il y ait une histoire d’esprit là-dedans. Il assume sa décision, il prend ses responsabilités et en retour on lui crache dessus c’est fabuleux –‘
          S’il y était revenu malgré tout, ça aurait été un lamentable arbitrage maison…
          C’est vrai que ce non-retour fait basculer le match mais ça il n’y peut rien. Boudjellal: « on est les rois des cons… »

          1. Merci pour le lien ! C’est curieux, l’arbitre tend le bras et fait le geste de l’avantage, mais dit « avantage terminé » juste après que la balle soit sortie du regroupement. Il me semble qu’il aurait dû soit dire « avantage terminé » avant que la balle sorte du ruck, soit dire « avantage terminé » à la fin de la phase suivante. Je pense que ça a pu induire Toulon en erreur.

            1. Là-dessus on est d’accord 😉

  2. Moi je trouve les arbitres en top 14 nul
    Cette année quant il s’agit du stade français ils sont très même trop cool avec eux.et je trouve que vous êtes un peux anti rct.et je ne quis pas toulonai et je suis pour le stade toulousain et il y a en avant contre Clermont.
    tu passe le ballon en avant et tu mets tes mains en direction de ton camp donc c est bon. Le vrais rugby est en train de ce perdre, , droit dans un mur .
    A oui j ai oublié l inertie du ballon. … mdr Le ballon est 2m devant le jouer..
    en j ai l impression que vous aimez voir notre sport ce dégrader…on transforme nos joueurs en danseuse. la cca a dit une fois que les joueurs triché surtout en mélée . une bousculade et 5 mn de vidéo
    Ca vas devenir du foot joué avec les mains
    Ne croyez pas que suis pour le non respect de l arbitre sur un terrain. Il ne faut pas que ca change.c est les valeurs de notre sport.j ai jamais rien dis a un arbitre et je l apprend a mon fils qui marrone souvent..
    Et quant je vois un pasqual papé reprendre souvent l arbitre ca me gonfle. .

    1. Eh bien. Reprenons.
      Tu dis que les arbitres français sont nuls. Ils sont pourtant bien représentés dans le panel mondial et leur niveau est bon et homogène. M’enfin…
      Nous sommes anti-RCT. Ah bon ?
      Concernant la passe en-avant, tu n’es pas sur le bon article, mais je peux comprendre ta confusion. Toutefois, même si elle a mal été retranscrite, l’idée de prendre en compte l’inertie est bénéfique au rugby. (Pour l’essai de Huget, il est litigieux mais le doute est censé profiter au ST.)

    2. Les arbitres de Top 14 nuls ???? Mais tu ass vu ce qu’il y a en Europe ?? Je peux t’assurer que tous nos arbitres de Top 14 ont leur place en Hcup et Amlin ! Et de loin !
      Sans parler de nos 4 arbitres au panel IRB –> France = pays le plus représenté !
      Si avec ça on est mauvais 😦 Et comme déja dit le panel Top 14 est plutôt homogène…

  3. rien de bien choquant en effet….pas de chance.Je pense qu’il s’est piege lui meme.
    soit il le donne au moment dela faute soit c’est trop tard.Apres c’est une prise de risque.La decision eut ete plus facile d;arreter pendant le jeu si ils etaient reste dans cette zone de la touche en revenant jouer sur leur avants. MAis la ils ouvrent enormement donc pour l’arbitre c’est un gros risque.Ici, Il n’a pas trop l’opportunite d’arreter le jeu..ca ouvre bien, c’est net, ca progresse…
    diffcile a decider…vraiment…
    Apres si l’essai decide du match….dans le cas contraire personne n’en aurai parle…

  4. Cardonna aurait en plus de cette boulette fait un grand match. On a pas tout a fait du voir le même match. Certes les conditions de match n’était pas idéale mais refuser de voir autant de fautes de main, ça relève de la psychiatrie.
    Tiens, maintenant on serait descendu à 6m. Allez 1 jour de plus et les 3m50 ne seront pas loin 🙂

    1. Ton psychiatre t’attends 😉
      Pour tout le monde excepté quelques mauvais joueurs toulonnais, Cardona a réalisé un très bon match !

  5. Pas de souçis pour l’essai, mais je pense que Cardonna aurait dû arreter l’avantage à la fin du ruck, avant que le 9 fasse la passe a wilkinson, pas pendant une phase de jeu courant.
    Je me suis fait avoir une fois moi aussi, maintenant je l’arrête plus dans le jeu courant.
    Après, j’estime qu’ils ont assez progressé pour mettre fin à l’avantage.

  6. Pas de soucis pour moi non plus. De toute façon un avantage est terminé quand l’arbitre le décide, point. Et ici il y avait un énorme surnombre (5 contre 2 ou 3) donc je trouve que justement Cardona a très bien joué le coup en stoppant l’avantage au moment de la passe de Wilko car le RCT avait décidé de jouer… et a perdu. Ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.
    J’attends avec impatience JDR pour voir l’avis toujours très éclairé (lol) des spécialistes de canal, et les interviews toulonnaises…

    En tout cas très beau 1er cas de jeu de l’année qui résume parfaitement la complexité de cette règle 😉

    1. J’ai vu juste le point rapide sur ce match et il semblerait qu’ils soient (les journalistes et les consultants) d’accord avec Cardona. Personnellement, j’ai pas été choqué par cette action, j’ai juste dit « Oh putain la guigne » en la voyant. Et après coup, « Oh putain, Boudjelal va faire un scandale » (ce qu’il n’a pas fait, Laporte s’en étant chargé pour lui 😉 ).

    2. Bonjour, il peut avoir un six contre un si tu veux mais si il y a un en avant ou est l’avantage les 3m50…. je sens dans ton explication une pointe de jubilation apres cet essai

      1. Je ne suis pas anti toulonnais hein !!

        Sauf que Cardona a eu les couilles de ne pas revenir et ainsi s’attirer les foudres de Mayol du Rct de son président de Laporte etc…
        Il a pris ses responsabilités.
        Et ce que je voulais dire est qu’un avantage tactique ne veut pas dire faire 50m avec le ballon, ici il y avait un énorme surnombre et ils ont décidé de le jouer, ils se font intercepter c’est tout.

        1. surtout que par deux fois, toulon à cassé la ligne de défense

    3. Autant pour moi, dans Jour de Rugby, ils disent que Cardona a pas laissé l’avantage assez de temps. Sauf que comme d’habitude, ils ont interprété la règle plutôt que de la suivre. « Avantage Tactique » ne veut pas dire avantage terrain. Personnellement, j’aurais également terminé l’avantage sur cette action pour les raisons évoqué dans l’article. L’avantage tactique était évident.

  7. Dans l’article je lis « L’avantage suite à un en-avant sera moins court qu’un avantage pour pénalité. » c’est pas « moins long » (ou plus court) qu’il devrait y avoir écrit dans cette phrase

    1. Oui, bien vu ! On vient de corriger, merci.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s