[Scarlets-RM] Y avait-il en-avant de Sexton sur le dernier essai ?

paterson_racing_metro_scarlets

Le Racing-Métro 92, mené de dix points à la mi-temps, est parvenu à créer l’exploit en obtenant le match nul. Mais le club francilien ne méritait-il pas mieux ? — Photo The Telegraph

C’est la fin du temps réglementaire. Le score est de 26-26, et le Racing-Métro défend, dans le camp gallois, quand Jonathan Sexton arrache le ballon d’un joueur adverse. Après un contre de quarante mètres, Wenceslas Lauret s’écroule dans l’en-but et semble aplatir l’essai de la victoire. Mais Neil Paterson, l’arbitre écossais de la rencontre, demande l’arbitrage vidéo. Que voit-on ?

Jonathan Sexton, en arrachant le ballon, laisse tomber celui-ci devant lui. Que dit la règle ?

EN-AVANT : DÉFINITION

Il y a « en-avant » lorsqu’un joueur perd la possession du ballon qui poursuit sa course ou lorsqu’un joueur propulse le ballon du bras ou de la main ou lorsque le ballon touche la main ou le bras et poursuit sa course puis touche le sol ou un autre joueur avant que le joueur d’origine puisse l’attraper. « Poursuivre sa course » signifie rouler vers la ligne de ballon mort de l’équipe adverse.

Essai non valable, donc, puisque Jonathan Sexton propulse le ballon vers l’avant. Mais Ugo Mola, qui commentait alors le match sur Sport+, n’était malheureusement pas de cet avis. « Il n’y a pas d’en-avant sur un arrachage de ballon », clamait-il. De son côté, l’entraîneur des avants du Racing-Métro, Laurent Travers, a évoqué « une nouvelle règle de l’IRB qui précise qu’il n’y a pas d’en-avant sur l’arrachage ». Vraiment ?

L’Australian Rugby Union a demandé un éclaircissement à l’IRB, il y a deux ans. Les réponses sont claires. En effet, lors d’un arrachage, si le ballon tombe, « le porteur du ballon n’est pas responsable de la perte du ballon ». Pas d’en-avant sur un arrachage, en effet, mais uniquement de la part du porteur de balle. Le cas de figure utilisé pour exemple par l’IRB correspond avec celui de Sexton.

Le joueur qui arrache le ballon des mains du porteur du ballon lance de ce fait le ballon en direction de la ligne de but adverse et commet donc une infraction […].

Neil Paterson a donc pris la bonne décision en refusant cet essai, quoi qu’en disent les experts de l’arbitrage au micro. Apprendre les règles avant de les affirmer peut s’avérer intéressant.

Publicités

13 Commentaires

  1. Ca commence à remonter mais dans mon souvenir Canal + avait diffusé une vue de face sur laquelle il apparaissait que Sexton ne touchait pas le ballon mais les bras du joueur des Scarlets. Avez-vous vu ces images ? La règle sur l’en-avant en cas d’arrachage s’applique-t-elle également si le défenseur ne touche que le joueur mais pas le ballon ?

    1. Elle ne s’applique pas dans ce cas-là, mais je te confirme que Sexton imprime bel et bien une réelle impulsion sur le ballon. 😉

  2. Pourquoi alors avez vous twitté : énorme erreur d’appréciation de l’arbitre ? Reprise des propose d’Ugo Mola ?

    1. Non, simple erreur de notre part. Mais après vérification, nous avons rectifié. 😉

  3. On voit souvent les joueurs essayer de taper dans le ballon quand il est porté par un adversaire (parfois même dans l’en-but, pour sauver un essai pratiquement fait).
    Du coup en avant volontaire si le ballon est tapé vers l’avant? pénalité et carton jaune? (et essai de pénalité si effectué dans l’en-but?)
    Merci !

    1. Ce n’est écrit nulle part, donc c’est à l’interprétation de l’arbitre. En effet, ça s’apparente à un en-avant volontaire, donc pénalité plausible.
      Carton et essai de pénalité, ce n’est jamais « automatique ». C’est l’arbitre qui juge et qui décide.

  4. je pense que tout ceux devant l’écran ne connaissant pas la règle se sont tous fait avoir par les commentateurs, moi y compris, et les ont crus.
    à quand de vrai spécialiste de la règle comme troisième commentateur, qui re-vérifierais la règle avant d’être aussi affirmatif.

    1. Canal+ embrouille tout le monde niveau règles… Le quiproquo de la « position des mains », c’est eux !

      1. ça je sais bien, et d’ailleurs ça continue. pour ça que ça serait bien un troisième commentateur, mais qui ne s’occupe que de la partie règle, et du coup qu’on lui laisse cette partie là. mais ça n’arrivera surement jamais, malheureusement.

  5. En vertu de la règle ci-dessus, j’ai une interrogation.
    Un joueur de l’équipe A porte le ballon;. UN joueur de l’équipe B tape sur le ballon. Le joueur de l’équipe A échappe le ballon qui part vers l’en-but de l’équipe B.
    Y-a-t’il en-avant ? (décision des arbitres dans la plupart des cas)
    Peut-on considérer que le joueur de l’équipe arrache le ballon et le propulse vers sa ligne d’en-but et que le jeu peut donc continuer ?

    Merci d’avance

    1. Bonne question… Apparemment oui, il faut laisser jouer sur ce cas de figure. 😉

      1. Après je comprends les arbitres, ça risque de donner un débat type « l’intention des mains vers l’arrière lors de la passe en oubliant la trajectoire parce que sinon, c’est pas possible de juger… ». Comment distinguer la maladresse du plaqué face à la pression du défenseur du coup volontairement porté sur le ballon par le plaqueur ?

        1. Sur un terrain, il faut voir si le ballon est lâché par l’impulsion du plaqueur ou si c’est une vraie perte de contrôle, « tout seul ».

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s