[France-Australie] Machenaud gêne-t-il la défense australienne ?

LOL.

La France a réalisé un match de grande classe samedi face aux Wallabies, en s’imposant 33-6 sur la pelouse du Stade de France. Mais le premier essai inscrit par Louis Picamoles semble entaché d’un écran du jeune demi de mêlée Maxime Machenaud. Alors ? Essai ou pas essai ?

Essai ou pas essai ? La question ne peut plus être posée à l’arbitre vidéo maintenant, mais on peut tout de même s’interroger à froid sur cette action. Nous parlions récemment de cas de jeu éventuels complémentaires à notre article sur le hors-jeu, eh bien en voici un beau.

3-3 entre la France et l’Australie à la 12ème minute de jeu, et succession de mêlées sur la ligne des 5 mètres australienne. Alors que le pack français est légèrement dominé, le troisième-ligne centre du XV de France ramasse ce ballon et file à dame. Nigel Owens, l’arbitre gallois du match, accorde cet essai…

Sur cette capture, Louis Picamoles vient de se délier et est en possession du ballon. Il frôle son demi de mêlée qui se pousse immédiatement. De l’autre côté, le numéro 6 australien est retenu par Fulgence Ouedraogo alors que la mêlée vient de se terminer et qu’il peut se délier.

Malgré le fait que Maxime Machenaud se dégage de la zone du porteur du ballon, il gêne néanmoins son vis-à-vis étant donné qu’il est juste entre les deux joueurs. À côté, Fulgence Ouedraogo maintient toujours le flanker australien qui ne peut pas défendre sur Louis Picamoles et qui laisse un intervalle béant au Toulousain.

Nigel Owens (excellent sur le match) semble masqué car situé de l’autre côté de la mêlée pas encore disloquée, en revanche son collègue assistant pouvait difficilement l’être étant donné que la France a joué un côté fermé sur cette mêlée. (On en profite pour souligner la prestation plutôt inexistante des assistants qui se sont distingués par leur absence de réactivité sur le plaquage dangereux infligé à Nyanga en deuxième mi-temps. Voilà, il fallait le dire, c’est fait.)

Bref ; flanker australien retenu, demi de mêlée gêné… Et Picamoles qui s’engouffre dans l’intervalle qui se crée. Voyons ce que dit la règle.

Considérons le cas du troisième ligne français retenant son adversaire, dans un premier temps :

10.4 JEU DANGEREUX ET INCORRECTION

(e)  Plaquage dangereux. Jouer l’homme sans le ballon est un acte de jeu dangereux. Sanction : coup de pied de pénalité.

(f) Jeu sur un adversaire non porteur du ballon. Sauf dans une mêlée ordonnée, une mêlée spontanée ou un maul, un joueur qui n’est pas en possession du ballon ne doit pas tenir, pousser ou faire obstruction sur un adversaire non porteur du ballon. Sanction : coup de pied de pénalité.

Fulgence Ouedraogo, alors que la phase de mêlée est terminée, est accroché à son adversaire, non porteur du ballon, de manière délibérée, et ce pour l’empêcher de défendre efficacement sur Picamoles : il ouvre le champ à ce dernier. Il est par conséquent clairement pénalisable.

Seulement, il s’avère qu’après visionnage de la vidéo, c’est le flanker australien qui attrape le Montpelliérain alors que le ballon est toujours dans la mêlée (chose interdite). Ce fait étant très minime, nous restons convaincus que le joueur le plus fautif est le troisième-ligne bleu. Étudions maintenant le cas de Maxime Machenaud :

11.6 HORS-JEU ACCIDENTEL

(a) Lorsqu’un joueur hors-jeu ne peut pas éviter d’être touché par le ballon ou par un coéquipier qui le porte, il est accidentellement hors-jeu. Si l’équipe du joueur n’en tire pas d’avantage, le jeu doit continuer. Si elle en tire un avantage, l’arbitre doit accorder une mêlée ordonnée, l’équipe adverse bénéficiant de l’introduction.

Louis Picamoles se saisit du ballon et ensuite touche Maxime Machenaud, situé devant lui. Cette action désoriente le numéro 9 australien qui défendait dans cette zone et envoie Picamoles tout droit à l’essai ; l’incidence sur le jeu est assez nette, l’équipe de France en tire un avantage important car il offre directement 7 points. Une mêlée jaune aurait par conséquent du être sifflée suite à ce contact.

Dès lors, la situation est claire : deux fautes, l’une majeure et l’autre mineure, viennent entacher cet essai français, qui n’avait malheureusement pas lieu d’être accordé.

Advertisements

7 commentaires

  1. Je n’ai pas les images de cet essai mais il m’a semblé que le 6 jaune se délie de la mêlée légèrement trop tôt. Je ne sais pas trop comment arbitrer d’ailleurs lorsqu’il y a faute des deux côtés …. super article sinon.

    1. C’est généralement la faute qui a le plus d’incidence sur le jeu qui est sanctionnée.

  2. Lacey était en vacances hier soir, comme Paterson d’ailleurs (gravissime de négligence sur la cathédrale de l’australien… ).
    Par contre au centre je l’aime bien, malgré le fait qu’il utilise son 559 d’une manière… porcine.

    1. Oui c’est sûr que Paterson a été tout aussi bon !
      Au centre je ne l’ai pas beaucoup vu… mais je crois (pour l’anecdote) qu’il a un sifflet en métal, donc plutôt un 59,5 😛

      1. Hmm j’avais cru distinguer un sifflet noir dans sa main sur Exeter – Clermont… A vérifier, donc ! ^^

        1. On verra ça sur France/Samoa ! 😉

  3. Encore une fois bravo, article de grande classe, avec des palettes à la Thomas Glavany à l’appui 😉

    Pour moi la faute de Machenaud est minime, et l’australien était à mon avis un peu trop loin pour intervenir.
    Par contre, celle de Ouedraogo est claire et grossière, et aurait du être sanctionnée d’une pénalité.
    Mais dans tous les cas, comme vous le dites ce n’est absolument pas la faute de Nigel Owens (dans un très, très grand soir !), mais plutôt celle de John Lacey (rassurant quand on sait que c’est lui qui va diriger France-Samoa… ).
    Et je confirme que les juges de touche ont été inexistants, et qu’ils ont obligé Owens à s’excuser, chose faite avec grande classe !

    Donc pour moi, essai non valable, mais accordé car le juge de touche est aveuglé par les projecteurs du stade de france !

    Et sinon pour Nigel, c’était jouissif (^^) de le voir aussi bon, entièrement tourné vers le jeu. J’aurais mis 20 sur notearbitre (paix à son âme –’ )

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s